mercredi 28 septembre 2016

"Une Vie entre deux Océans" de M.L. Stedman

Livre de Poche - oct 2014
9782253167327

Je vous présente mon nouveau copain Elliot, vous allez sans doute le croiser souvent par ici, les chats boudent en ce moment, impossible de prendre une photo avec eux, je suis déception et désespoir.
Enfin un livre de la sélection du club de lecture du Petit Pingouin Vert que je peux lire en même temps que les autres ! Faut dire que j'ai joué de malchance, les livres choisis étaient toujours déjà lus de mon côté, difficile de jouer le jeu dans ces cas-là ! Bref, tout va bien cette fois-ci, non seulement, je n'avais pas lu Une Vie entre deux Océans mais en plus, je l'avais dans ma pal depuis des siècles, attendant la bonne excuse pour l'en sortir.


La quatrième de couv, sous vos yeux ébahis
Libéré de l'horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l'île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l'abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l'impossibilité d'avoir un enfant. Jusqu'à ce jour d'avril où un dinghy vient s'abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d'un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d'ignorer le règlement, de ne pas signaler "l'incident" et de garder avec eux l'enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices...


Et qu'en a pensé Titine ?
Ce bouquin connaît un bon petit succès, vous allez même le retrouver bientôt au cinéma avec Michael Fassbender dans le rôle masculin principal, rien que ça. Dès les premières pages, nous sommes plongés au cœur du "miracle", la découverte par le couple de gardiens de phare d'un bébé. On se rend tout de suite compte de l'importance que cet enfant va avoir pour Isabel même si nous ne comprenons pas tout de suite pourquoi. C'est de ce point de départ que va se dérouler tout le roman, retournant constamment dans le passé personnel des personnages, la vie de Tom avant sa rencontre avec Isabel, et leur histoire commune, ce qui les a amenés à ne pas signaler la présence du bébé et à le garder.

Au milieu de tout ça, la vie de la nouvelle famille suit son cours, malgré les hésitations de Tom devant la facilité qu'a sa femme à oublier que le bébé n'est peut-être pas totalement orphelin. C'est désormais un combat silencieux qui va régir les relations du couple, Isabel, heureuse de voir son rêve devenu réalité, Tom, coupable et mal à l'aise mais voulant que sa femme reste dans cet état de presque-béatitude et s'attachant lui-aussi à la petite-fille. Si on peut comprendre les choix des uns et des autres, il faut avouer qu'Isabel a eu tendance à me taper sur le système, avec sa manie de toujours prendre son mari par les sentiments et le faire accepter de faire quelque chose qui n'est pas du tout honnête, Tom, quant à lui, reste à la fois trop en retrait tout en étant le pilier du couple, isolé dans son phare pour fuir la réalité, luttant contre lui-même et, silencieusement, contre sa femme (mais l'aimant malgré tout) et, bien que je peux comprendre son attitude (j'aurais tendance à faire de même, je pense), ça en devient parfois rageant. Ils restent néanmoins très attachants, très humains dans leur défaut et donnent un ton très réaliste à l'histoire.

Outre la petite famille, le quatrième personnage principal du roman reste le phare et l'île sur laquelle il se trouve. Le décor, les descriptions, la vie dure qu'il leur fait mener, tout cela ajoute à une ambiance plutôt difficile, sombre et qui m'a rappelé le très chouette roman des Escales La Mémoire des Embruns de Karen Viggers. L'amour d'Isabel pour Lucy, la petite fille, vient se comparer avec l'amour de Tom pour Janus, l'île et le phare, et ce mélange nous donne un très beau roman, rempli de sentiments (et pas forcément de "bons sentiments") où la colère, l’égoïsme et l'amour, tout ce qui fait la nature humaine, vont cohabiter.

3,5/5
C'est une bonne situation ça,
gardien de phare ?

En Bref
Une Vie entre Deux Océans nous raconte une belle histoire, difficile et triste, dont on ne ressort pas indemne. Ce n'est toutefois pas un coup de cœur, même si je n'arrive pas véritablement à mettre le doigt sur ce qui m'a manqué. L'écriture est superbe, les descriptions magnifiques, la nature sauvage et les personnages très bien écrits mais... Il y a un mais. C'est quand même sans aucun problème que je vous le conseille, à lire au chaud pendant une tempête, parfait pour l'automne/hiver en somme ! J'espère que le film a réussi à garder tous les éléments qui font la particularité du roman, les décors et l'ambivalence d'Isabel, ça va être quelque chose à voir !


Il a pris un sacré coup de vieux, Fassbender, ou c'est moi ?

lundi 26 septembre 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #23


Mazette. Je n'ai jamais été aussi contente qu'une semaine se termine. LA LONGUEUR DE CETTE SEMAINE. Incroyable. Même pas sûre qu'il n'y ait eu que 7 jours en fait. Je dirais même plus, je suis absolument convaincue du contraire. Et le pire, c'est que je n'ai rien du tout à raconter. Je ne sais même pas ce qu'il s'est passé, ce fut une espèce de brouillard flou, désagréable et poisseux. Heureusement, il faisait assez clair (haha) pour que je puisse lire un peu/beaucoup et j'ai lu de très bonnes choses (manquait plus que ça pour me saper le moral, non mais). C'est donc parti pour le C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? de la semaine, avec l'intégralité des liens sur le blog de Galleane, merci à elle.

Les trois questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?


La Semaine Passée
D'abord, Station Eleven. Nan mais WAOUH ce livre. Complètement fou, beau et très touchant. J'ai galéré à vous en écrire la chronique et je n'en suis pas vraiment satisfaite, faut donc pas l'attendre tout de suite, des fois que l'envie me prend de la retaper. Mais pour résumer, c'est un sacré coup de cœur ! The Mistake, la "suite" de The Deal est presque à la hauteur du premier, ça casse pas trois pattes à un canard mais ça reste très chouette, ça détend, c'est pas stupide, ça fonctionne. Le petit nouveau de Barbara Abel à paraître le 6 octobre, Je Sais Pas, m'a énormément plu, gros coup de cœur thriller même... J'ai déjà beaucoup aimé ses précédents ouvrages et son talent pour glisser de l'horreur dans des scènes très quotidiennes, ici, elle frappe vraiment très fort ! Autre lecture NetGalley avec Les Mots entre mes Mains, qui m'a laissée très dubitative au début pour ensuite m'embarquer avec une facilité déconcertante. Sans être un coup de cœur (mais pas loin), voilà une lecture qui était vraiment très agréable (par contre, le service de presse numérique était très très mal mis en page, une catastrophe à lire). Et pour finir sur cette super semaine livresque, une petite bd, La Différence Invisible, aussitôt achetée, aussitôt lue, sur l'autisme asperger, très sympa à lire et très instructive aussi.


Lecture En Cours
Une nouveauté thriller encore avec Ainsi Fleurit le Mal de Julia Heaberlin. J'en suis environ à 40% (d'ailleurs, c'est une catastrophe, je n'arrive plus à lâcher ma liseuse, ma photo de bilan va être bien pauvre : une liseuse et deux bouquins papier pour l'instant...) et j'aime beaucoup, c'est très intrigant et j'ai hâte de voir si la révélation finale va être à la hauteur du reste (je suis devenue plutôt exigeante en thriller, j'en ai trop lu, je pense...).



La Semaine Prochaine
Une petite lecture détente avec Nos âmes jumelles entre les deux thrillers Ainsi fleurit le mal et la nouveauté des éditions Sonatine Le Sang du Monstre et une relecture de Mille Femmes Blanches avec de lire la nouvelle parution de Jim Fergus (une suite, il parait) LaVengeance  des mères. J'ai lu et adoré Mille Femmes Blanches il y a mille ans (haha), je me demande si je vais encore autant accrocher. On voit ça la semaine prochaine !


Le Craquage de Slip

Comme j'essaye de réduire les achats de livres, mes achats bds augmentent. Logique puisque je ne veux pas en lire sur la liseuse (on justifie sa compulsion comme on peut). Je vous ai déjà parlé de La Différence Invisible qui m'a beaucoup plu et vous connaissez sans doute les posts de Pénélope Bagieu sur Le Monde (sinon, allez jeter un œil, c'est drôlement chouette !), je ne pouvais pas passer à côté du recueil des Culottées ! Et le roman de la semaine, c'est Le Sang du Monstre, qui ne va donc pas traîner dans ma pal (grâce ou cause de la chronique de Mr K sur le Capharnaüm Éclairé...).

Et pour ceux qui ne me suivent pas sur Instagram (honte à vous d'ailleurs ! ^^), voici ce que je fais à chaque fois que je n'ai vraiment mais vraiment pas le moral (les bouquins, ça marche pour la baisse de moral normale) :


J'achète une funko.... Et voici la dernière arrivée, le Cheshire Cat version Tim Burton, que je trouve vraiment magnifique (quoiqu'un peu flippante), avec ses yeux verts et son sourire façon Étrange Noël de Monsieur Jack.

Sur le blog, vous avez pu lire cette semaine la chronique coup de cœur de The Girls et celle du deuxième tome de la Fille du Futur. Et la semaine prochaine, vous retrouvez la chronique de la lecture faite dans le cadre du club du Petit Pingouin Vert, Une Vie entre Deux Océans et celle de Les Mots entre mes mains.


Et vous, que lisez-vous aujourd'hui ?

Bonne semaine de lecture à vous tous, 
je vous bisouille affectueusement.