lundi 16 janvier 2017

- C'est Lundi #31 - Toujours Harry et encore un peu de BD


Mazette mes amis, quelle semaine ! Si au niveau lectures, il n'y a pas grand-chose de nouveau sous le soleil (ou sous les averses de neige), au niveau BONHEUR et VDM, y a du lourd. Et puis, on m'a reproché de ne pas avoir assez pratiqué le 3615 My Life la semaine dernière (OUI, Nova, je parle de toi ^^), j'essaye de me rattraper du coup.

Mais avant toute chose, les traditions. C'est important, les traditions. Surtout celle du C'est Lundi. Comme d'habitude, vous pouvez retrouver l'intégralité des liens sur le blog de Galleane, merci à elle.

Les trois questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?



La Semaine Passée, toujours pareil


Ça y est. J'ai terminé, une nouvelle fois, la fabuleuse histoire de J.K. Rowling qui m'a une nouvelle fois complètement et absolument émerveillé et j'ai tourné la dernière page (à 2h30 du mat', merci les insomnies) avec le même mélange de bonheur et de tristesse que les 5 premières relectures. C'est dingue quand on y pense. La série n'a absolument pas pris une ride (et moi non plus apparemment) et je ne peux que vous encourager à le lire et/ou relire si vous avez un coup de mou, c'est parfait.

Sinon, entre deux Expelliarmus et Avada Kedavra, j'ai aussi lu Un petit livre oublié sur un banc, une jolie petite bd en deux tomes, une histoire très touchante, mignonne à souhait, intelligente et adressée particulièrement (c'est en tout cas comme ça que je l'ai ressenti) aux amoureux des livres, des lettres et des mots. A lire absolument donc !


En ce moment, je lis ça


Quand la transcription de la toute nouvelle pièce Harry Potter et l'enfant maudit est sortie, je ne vous raconte pas ma joie, j'ai sauté partout et couru à la Fnac la plus proche pour me le procurer. Puis, les avis ont commencé à pleuvoir, les critiques négatives, voire franchement en colère, aussi et j'ai gentiment laissé traîner ce bouquin dans un coin de ma bibliothèque. Mais bon, il est temps de le sortir maintenant, histoire clore cette période presque entièrement consacrée à Harry (je vous avoue que je me sens bien démunie maintenant, heureusement que Druss m'attend sagement). 

J'en suis à la moitié et si on peut lui trouver pas mal de défauts, si on peut avoir envie de secouer Albus (le fiston) et papa Harry, j'ai quand même envie de savoir la suite avant de le condamner. Après, je pense être totalement partiale, du coup, c'est difficile à juger.

Bref, on en reparlera.



Et ensuite ?
Isa et moi partons de notre côté à la découverte de Loup Blanc, une des dernières aventures de l'ami Druss si je ne dis pas de bêtises. Et ensuite, je pars à la découverte du dernier Goncourt, Chanson Douce, le seul à m'avoir tenté ces dernières années (il faut dire que j'attache très peu d'importance aux prix littéraires, mais l'histoire de celui-ci, son petit côté thriller, m'attire pas mal).


Et sinon ?

Une semaine assez étrange donc. Faut dire que mercredi, c'était mon anniversaire et que j'arrive à un âge (oula, on dirait que j'ai 80 ans en disant ça) où ça devient plus très drôle de vieillir. Mais (et attention, ça va être l'instant guimauve), comme j'ai le meilleur mec/chéri/meilleur ami du monde, la journée s'est super bien passée, j'ai oublié que mes cellules, mes neurones et mes ovules se détérioraient de plus en plus rapidement, j'ai été très gâté et on a bien ri, ce qui est le principal. 

Et finalement, alors que j'appréhendais cette journée, tout s'est passé nickel. C'est ensuite que ça a buggé. Bon, je ne vais pas trop développer ici. Mais en gros, on a beau être l'une des personnes les plus calmes du monde, il y a toujours des gens qui arrivent à appuyer sur votre interrupteur et à le foutre en mode RAGE. Et je suis un bon vieux moteur diesel, moi. J'ai du mal à démarrer, ça peut même prendre des années, mais une fois que je suis partie, pour m'arrêter, c'est une autre histoire. Heureusement que j'ai une imagination plus que fonctionnelle, ça permet d'éviter de faire certaines choses "en vrai".

Et pour essayer de bien terminer la semaine malgré tout, nous sommes allés au cinéma voir le dernier Star Wars, Rogue One et c'était pas mal du tout. Même si je ne suis pas vraiment la mieux placée pour juger, n'étant pas une fan hardcore. Monsieur Pumpkins, qui hurle encore au viol de la franchise à cause de l'épisode 7, a bien aimé donc bon. Cela dit, quelques longueurs quand même, hein. Et les visages reconstitués numériquement, ça fait très bizarre. Genre Musée Grévin bizarre. Tu captes que ce n'est pas un "vrai être humain" mais tu ne comprends pas pourquoi. 

Voilà pour ma semaine. 
Et la vôtre ? Au poil ? Au chaud ? 
Des lectures, films, séries intéressantes ? 
D'autres capricornes dans l'assistance ? 

Des bisous à vous !

jeudi 12 janvier 2017

ThrowBack Thursday #1 Années 80-90

©BettieRose Books

Comme vous le savez, Titine, en ce moment, elle n'a pas grand-chose de nouveau à proposer. Entre Harry Potter et Harry Potter, difficile de trouver des chroniques à faire ! Mais ça fait quelque temps qu'elle voit passer ce rendez-vous le Throwback Thursday, créé par la talentueuse et adorable BettieRose et du coup, histoire de garder le pied dans l'étrier, Titine a choisi de prendre le train en cours de route (et ce ne fut pas facile, vous avez la taille des jambes d'un brocoli ?!) et de rejoindre la joyeuse troupe ! 

Que nous réserve le thème de cette semaine ?

Les Années 80-90
Année d'écriture et/ou d'action du récit

Hum. Bon pour une première, j'ai bien galéré. J'ai d'abord pensé à Dîtes aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt, un des coups de cœur de l'année 2015 mais BettieRose en parle déjà chez elle et je me suis dit "Que Diable ! Soyons originales !" Je me suis donc creusé la tête et, après l'avoir tourné (la tête) en râlant vers mon chat qui a décidé de faire un tas de bêtises ce matin, j'ai croisé le regard de mon étagère spécial Stephen King. Et BAM illumination ! S'il y a bien un auteur qui a écrit des romans à cette époque, c'est bien lui, non ? Voilà donc l'heureux élu, The Chosen One.


Jessie, publié en 1992

Tout simplement mon favori. Un récit étrange, à la construction étonnante. Jessie se retrouve coincée, attachée aux barreaux d'un lit, à cause de son mari qui a l'indécence de mourir en plein jeu sexuel. La pauvre, isolée en pleine campagne du Maine, commence à entendre des voix, elle se remémore des souvenirs d'enfance pendant qu'une présence étrange l'observe sans lui venir au secours. Elle se retrouve donc forcée de combattre ses propres démons.

Pour un bouquin où l’héroïne passe son temps allongée sur un lit, les bras en croix, croyez-moi, il se passe énormément de choses. La tension est palpable, l'atmosphère angoissante et très attachés que nous sommes à la pauvre Jessie, on tremble forcément pour elle et avec elle. Alors, certes, si vous n'êtes pas adepte du concept du huis clos, passez votre chemin, mais si l'idée vous plait (et que vous avez l'âme et l'estomac plutôt bien accroché, n'hésitez pas !). J'ai bien envie de me le relire maintenant, c'est malin, Titine. 

Bonus, si vous avez l'intention de le lire, pensez à jeter un œil (ou deux sauf si vous êtes borgne, ça arrive) au roman Dolores Claiborne du même auteur. Comme souvent chez King, les deux romans se font écho et c'est drôlement chouette de capter les petites références.

ça, c'est Misery mais tant pis
C'est tout pour aujourd'hui et pour ce premier rdv du jeudi ! La semaine prochaine, le thème est le coup de cœur absolu de 2016... Et je pars y réfléchir ! Bonne journée à tous ♥