jeudi 17 décembre 2015

"Phobos" Tome 1 de Victor Dixen

Robert Laffont - juin 2015
9782221146637


Au vue des toutes les superbes critiques sur les blogs et les réseaux de lecteur, je me suis enfin laissée tenter par Phobos et son univers martien. Je ne sais même pas pourquoi au départ, la SF, c'est pas spécialement mon truc et Mars ne m'attire pas plus que ça (j'aime pas le rouge). Parfois, je me dis que je cherche un peu ma misère, à démarrer un livre qui traite de voyage dans l'espace alors que c'est pas franchement quelque chose qui me fait rêver (je préfère le plancher des chats)(j'ai le vertige debout sur une chaise)(ou sur des chaussures à talons). Et la télé-réalité, c'est pas non plus mon kiff (tous en cœur : "comme disent les jeunes !"). Du coup, je n'ai pas d'explication sur le "pourquoi j'ai acheté ce bouquin" ("ces bouquins", attention spoiler : je suis en train de lire le deuxième à l'heure où j'écris cette chronique)(pas en même temps, je n'ai qu'un cerveau. Et celui qui dit : "et encore !" je le tape. En toute amitié.), juste que je suis faible et influençable mais avouez qu'une critique comme celle-ci donne vraiment envie.

Le petit résumé qui va bien : Léonor, orpheline, a été sélectionné, avec cinq autres filles et six garçons pour participer au programme Genesis, qui vise à envoyer pour la première fois des êtres humains sur Mars. Afin de financer l'expédition, la société responsable a choisi d'organiser le voyage sous la forme d'une télé-réalité où des rencontres seront organisés entre les filles et les garçons, puis un mariage, selon les affinités et enfin, les tas d'enfants promis à la fin des contes de fée (faut faire les choses dans les règles de l'art, non mais oh ! L'émission est censé être tout public ^^) dans le but avoué de créer la première colonie humaine sur Mars. Notre personnage principal, Léonor, s'est inscrite pour échapper à un passé difficile, dans un excès de romantisme qu'elle tente après de rejeter. Mais tout va bien finir par lui revenir dans la figure. Et est-elle d'ailleurs la seule à cacher quelque chose dans et autour de ce programme ?

Mes appréhensions se sont envolées instantanément après la lecture des premières pages, nous rentrons assez facilement dans le récit qui alterne quatre points de vue : la vision de Léonor, personnage principal et prétendante, qui vit l'action, le voyage vers Mars, de l'intérieur, puis la perspective de Serena, restée sur Terre, psychiatre et productrice de l'émission, nous suivons aussi les aventures d'Andrew, fils d'un des membres de l'équipe du programme Genesis en colère car recalé aux sélections qui lui auraient permis de vivre son rêve et enfin quelques extraits de l'émission telle qu'elle est diffusée pour que nous puissions nous plonger complètement dans ce que voient les spectateurs. J'ai adoré Léonor, personnage féminin beau et fort, à la personnalité aussi flamboyante que sa tignasse rousse (les descriptions où ses cheveux flottent en apesanteur autour de son crâne, comme une Méduse de l'espace, sont magnifiques !) et on s'attache très rapidement à elle et aux cinq autres filles qu'elle côtoie (on ne voit les garçons que d'un point de vue extérieur, uniquement durant les six minutes réglementaires que durent les rendez-vous, j'ai été personnellement beaucoup moins touchée par eux dans ce premier tome, sans doute à cause de cette distance, à voir ce que ça donne dans la suite) et qui ont chacune un caractère bien précis, parfois un peu cliché mais finalement toujours en adéquation avec le pourquoi elles ont été castées pour l'émission (l'intello du groupe est chiante mais toujours droite dans ses bottes, la romantique l'est à fond les ballons, etc. Mais ça reste agréable et finalement, comme chacune a son petit secret, assez réaliste).

Le récit en lui-même, avec ce voyage vers Mars, m'a paru assez vraisemblable et bien documenté, on sent, derrière quelques explications scientifiques (et des petits schémas), que l'auteur, Victor Dixen, a fait des recherches, sans pour autant nous assommer de termes scientifiques barbants (et sans être une "rocket scientist", j'ai quasi tout compris). Les histoires d'amour, de rencontre ne m'ont pas dérangée comme j'aurai pu le croire (un poil agacée parfois peut-être) car elles ne sont en fait pas le pivot central, celui-ci est tout autre, beaucoup plus sombre et dangereux que le simple fait de ne pas trouver chaussure à son pied (quoique...). La tension monte de plus en plus rapidement à mesure que les pages se tournent et on ne s'ennuie jamais notamment grâce à l'alternance des points de vue et à cette capacité qu'a l'auteur à nous plonger dans la peau d'un téléspectateur de l'émission Genesis. Autre GROS point positif : la méchante, que je ne nommerai pas pour ne pas vous spoiler, est absolument délicieuse ! J'ai toujours trouvé qu'il était plus difficile de faire un bon vilain, crédible avec des motivations plausibles qu'un gentil héros un peu niais et là, c'est franchement une réussite ! On la déteste, on la maudit mais on s'attache aussi à elle tant nous avons envie de comprendre le pourquoi du comment et ce qu'elle cache dans sa petite vie dorée.
4,5/5
Et on repart pour Mars !
Un Mars et ça repart ?
Comment ça, elle est
nulle ? Bon, pardon....

En bref, un premier tome absolument génial et original (nous sortons de la dystopie classique et la SF est rare en jeunesse), à un poil de chat du coup de cœur, qui ne traîne pas et ne fait pas dans la dentelle, les personnages, d'apparence stéréotypé, sont bien travaillés et gagnent en profondeur au fil de l'histoire, l'écriture de l'auteur est très agréable, bien que très cinématographique (ou télévisuelle, une adaptation en série serait presque facile ! Mais pitié, pas par des français... J'ai d'ailleurs noté quelques ressemblances avec la série UnReal, dont je vous ai déjà parlé, à travers cette immersion critique dans la télé-réalité) et tout est très très bien ficelé. Inutile de vous dire que je me suis déjà procurée le tome 2 (et hourra ! Il n'y en aura apparemment que trois et pas quinze, ce qui me faisait un peu peur !) et que je suis présentement bien plongée à fond dedans, entre deux cartons (elle radote la dame, c'est bientôt fini mais après, elle nous saoulera avec le déballage...).


C'est tout, pour le moment. (vous la sentez la référence, là ? ^^)

mardi 15 décembre 2015

Trois Livres #2

Désolée, point de Monsieur Patate aujourd'hui, mais un Père Noël ! Ça va quand même ? :)

Faire le premier article "Trois Livres" m'avait bien amusé et comme j'ai eu comme l'impression qu'il vous a plu, on remet ça aujourd'hui avec trois nouvelles lectures. C'est la naissance d'une nouvelle catégorie, je crois !


Le Livre des Baltimore
de Joël Dicker
De Fallois - sept 2015
9782877069472

Comme beaucoup de monde, j'ai lu et beaucoup aimé La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, bien que je lui ai parfois trouvé quelques longueurs (et lourdeurs), et c'est quasiment sans hésitation que je me suis jetée sur ce deuxième titre ayant pour héros Marcus Goldman, le fameux jeune écrivain prodige.

Marcus revient ici sur l'histoire de sa famille, les Goldman, scindée en deux (les "de-Baltimore" et les "de-Montclair") suite à de lourds secrets qu'il ne connaît malheureusement qu'à moitié. Alternant passé et présent, Marcus cherche à comprendre en menant l'enquête tout en essayant de raviver son ancienne histoire d'amour avec Alexandra.
3/5

Autant vous le dire tout de suite, ce livre n'est pas un chef d’œuvre MAIS c'est une très bonne lecture pour ceux qui, comme moi, apprécient une bonne histoire de famille tourmentée. C'est triste, émouvant et parfois drôle, les personnages sont attachants et réaliste et l'intrigue est bien menée. Néanmoins, certaines thématiques sont franchement trop redondantes, j'ai eu parfois envie d'aller lui dire, à notre ami Dicker, qu'on avait bien compris que la jalousie, c'est pas bien et que les apparences, elles sont trompeuses, parce qu'au bout de la quatrième démonstration de cette théorie, il faut vraiment être idiot pour ne pas avoir capté où l'auteur (et le narrateur à travers lui) voulait en venir.

Une bonne lecture, qui m'a ému mais aussi agacé donc. L'écriture est facile, pas parfaite mais très agréable à lire, les phrases coulent de source et les paragraphes s’enchaînent sans difficulté, l'auteur est à suivre, en espérant qu'il ne prenne pas la grosse tête !!


Esprit d'hiver
de Laura Kasischke
Livre de Poche - oct 2014
9782253194323

J'ai découvert ce livre (et l'auteure par la même occasion) via l'une des rares blogueuses mode que je suis encore (sûrement juste parce qu'elle a le même prénom que moi !) : Valentine de HelloitsValentine. Étrangement, bien que son article présentait cinq romans qu'elle n'avait pas aimé, sa critique très négative m'a particulièrement donné envie de découvrir ce court roman, avec un titre qui colle parfaitement à l'époque !

Holly se réveille le matin de Noël persuadée que quelque chose, autre que sa fille adoptive Tatiana, les a suivies de Russie. Cette étrange pensée tourne et retourne dans sa tête sans trouver réellement de prise avec la réalité. La matinée avance, son mari part pour aller chercher ses parents et Holly se retrouve seule chez elle, coincée par le blizzard, avec sa fille Tatiana, dont le comportement erratique typique des adolescentes se mue petit à petit en autre chose de plus étrange...

4/5
Malsain, troublant, choquant, voilà un livre qui ne m'a pas laissé indifférente mais que, contrairement à mon homonyme, j'ai beaucoup apprécié. On bascule rapidement de l'irritation, d'abord envers Holly, qui a l'air de s'inquiéter pour rien, puis envers Tatiana (qui donne envie d'appeler Pascal Le Grand Frère si vous voyez ce que je veux dire)(ne me jugez pas, ça commence juste après The Middle et parfois, j'oublie de changer de chaîne) à l'angoisse qui monte doucement mais sûrement. Un jeu de pouvoir, différent du classique mère/fille, va commencer à se jouer entre Holly et Tatiana et la fin, glaçante, vous laisse vraiment sur le c**. 

Bref, si ce n'est pas un coup de cœur, c'est une très très très bonne lecture que je ne regrette pas, qui m'a plongé dans une atmosphère douceâtre, glauque et frissonnante pendant quelques heures et elle va, sans aucun doute, me rester longtemps en mémoire.


Le Cirque des Rêves
d'Erin Morgenstern
Flammarion - oct 2012
9782081264328

Voici le deuxième bouquin que j'ai eu l'occasion de lire avec le Club de Lecture de Mango & Salt (le premier ici) et malheureusement, ça ne l'a pas fait pour moi cette fois-ci. Et vraiment quelle déception !

Le Cirque des Rêves nous emporte dans l'univers du cirque, jusqu'ici, point de surprise, mais celui que nous allons découvrir ne ressemble que très peu au cirque que nous connaissons tous, avec ses grandes tentes rouge et jaune et ses clowns (quelle horreur !) bariolés, Le Cirque des Rêves joue avec la magie, le mystique et le secret. Et au beau milieu, tel un Roméo et Juliette fantasmagorique, deux jeunes gens doués, choisis dans leur prime enfance pour mener une guerre ancienne entre leurs deux mentors, tombent amoureux.


2/5
Mon Dieu, que c'était long ! Alors, oui, c'est poétique, enchanteur et tout un tas d'autres choses mais bon sang, qu'est-ce que je me suis ennuyée ! L'univers du cirque, déjà à la base, ça ne me passionne pas et je trouve ça plus glauque que beau mais passons, on est tout de même loin d'Arlette Gruss. Les personnages sont trop nombreux et nous n'avons souvent qu'une vague idée de leur utilité, l'histoire d'amour annoncée arrive franchement comme un cheveu (magique) dans la soupe et à la fin, j'en suis venue à me contreficher royalement de leur sort (contrairement à Roméo et Juliette, si vous suivez). Par contre, pour rendre justice au livre (pour lequel j'avais voté en plus, ce qui me déçoit d'autant plus), je pense que ça doit vraiment être une question de sensibilité, la plupart des filles du club (où sont les hooooommmmmmes ? Avec les gestes pleins de chaaaarmmmess ?)(sorry...) ont grandement apprécié et ont été enchanté par l'univers, les personnages et la magie qui en ressort. 

Je dois avoir la sensibilité d'un oursin. Enfin quand même, je réagis rarement à la mort d'un personnage sympathique par un "oups" blasé. La dame, elle comprend pas. Bref, une grande déception, la couverture était tellement belle, ça m'apprendra. Espérons que ça se passe mieux pour moi la prochaine fois ! Ne restons pas sur un échec :)

dimanche 13 décembre 2015

Tag - Tea Book Tag

Après l'avoir vu sur plusieurs blogs, j'ai décidé de piquer ce petit tag sur le blog de Maéva, qui a d'ailleurs un nom qui fait rêver : Book Addict and Traveller. Comme je l'ai volé sans aucune considération, je ne nomine personne et encourage ceux qui ont l'âme d'un malandrin, comme moi, à se l'approprier "at once" !

J'ai donc nommé : Le Tea Book Tag. Soyons franc, je n'y connais rien en thé et pourtant, j'en bois beaucoup, mais à part dire si j'aime ou si ça me dégoûte, je n'arrive jamais à retenir les noms et les goûts qui s'y rattachent. La nulle. Mais bon, le thé est apparemment juste une excuse pour ce tag et je trouvais les questions sympas et intéressantes ! Après ces quelques secondes d'auto-flagellation (je ne suis pas maso, quelques secondes suffisent), on y va !

ENGLISH BREAKFAST
Un livre que tout le monde t’a recommandé et que tu as donc fini par lire.

Il y en a une tripotée, je suis un être faible et très facilement influençable ! Mais je ne dois vraiment en citer (d'ailleurs, y a une règle ? Bon, on s'en fiche), ce serait Harry Potter, j'ai vraiment pris le phénomène en cours de route, ma mère m'avait acheté le coffret contenant les trois premiers à l'époque (diantre, je suis un dinosaure) et m'avait présenté le truc comme "ce que les jeunes de ton âge adorent en ce moment, il parait que c'est vachement bien" (c'était sans doute mieux dit, mais admettons) et moi, comme une pré-ado idiote (avant de devenir une ado stupide), j'ai fichu le truc dans un coin par pur esprit de contradiction (ce qui n'est plus du tout le cas, hum hum), résistant toujours aux nombreuses exclamations outrées de mes copines de classe déjà fan. Jusqu'au jour où je n'avais rien à lire (ça m'arrivait encore dans ces temps-là)(le dino, vous vous souvenez ?) et bim ! J'ai dû bouffer les trois en deux jours et quelle ne fut pas ma consternation quand j'ai appris que le quatrième n'était pas prêt de sortir. Un grand traumatisme dans ma vie. Et je suis sûre que vous vous doutez de la suite. Potterhead here :)
C'est une vieille photo, il manque la version illustrée maintenant !
EARL GREY
Un livre sombre qui t’as laissé une forte impression même après l’avoir terminé.
Je ne sais pas si ça vaut vraiment la peine de reparler du bouquin d'Edouard Louis, disons principalement que ça plus d'un an que je l'ai lu et j'y pense encore parfois, ce truc m'a bouleversé et énervé, c'était très bizarre, je ne voulais pas le lire mais n'arrivais pas non plus à le reposer... Pour ce qui est d'Une Fille Comme Les Autres, je n'ai finalement qu'une seule chose à dire : ne le lisez pas. Ce bouquin est une horreur, mélangeant la torture, les mauvais traitements, le viol et tout cela de la part de jeunes garçons (des enfants !) sur une jeune fille à peine pubère, je l'ai lu d'une traite et ça m'a fait flipper pendant des semaines, j'ai même encore du mal à juste voir la couverture et pourtant, croyez-moi sur parole, je suis pas vraiment une grande sensible pour ce qui est de l'horreur fictionnelle. Cela dit, pour les passionnés du sujet, c'est un indispensable, qui met à plat ce que l'on croit savoir sur l'innocence des enfants.

ROOIBOS
Un livre qui t’a fait découvrir un autre pays.

En cherchant une réponse à cette question, je me rends compte que je lis principalement des ouvrages dont l'histoire se passe dans des pays occidentaux, que ce soit l'Europe ou Les États-Unis, c'est très dur du coup. Je ne choisis pas vraiment mes livres selon les lieux où ils se déroulent, j'avoue que je n'y pense jamais.
J'ai sélectionné cette bd, que vous connaissez sans doute tous (au moins de nom), qui nous découvrir la Libye, puis la Syrie, ce qui est plutôt d'actualité... Ce sont deux bds qui mettent mal à l'aise, qui fichent un peu le bourdon entre deux situations loufoques mais qui sont essentielles ! J'attends d'ailleurs le tome 3 avec impatiente.

CHAÏ
Un livre de ta PAL, que tu es sûre d’aimer avant même de l’avoir lu.

Je vais être super originale et pas du tout prévisible :

Voilà. Que dire de plus !

DARJEELING
Une pépite que tu aimes tellement que tu la recommandes à tout le monde.

Je saoule tout le monde avec Outlander, la Passe-Miroir et le Carnet de Santé Foireuse en ce moment mais ça varie vraiment selon les périodes et ce que j'ai lu ou vu dans les semaines qui précédent. Quoique les trois coups de cœur précédents ont l'air de tenir la durée !

OOLONG
Le genre livresque que tu considères comme ton péché mignon.

Péché mignon dans le genre truc un peu inavouable et/ou honteux ? Dans ce cas, la chick-litt et les romances ! A petite dose, sinon ça me saoule mais de temps en temps, ça détend (comme la bière en fait, avec modération)(avec qui ?!)(non, je ne sors pas, c'est mon blog, je fais les blagues toutes pourries que je veux !).

GINSENG
Un livre qui t’as fait sortir d’une panne livresque.

A vrai dire, je n'en ai jamais ou alors ça ne me marque pas ! Et quand vraiment rien ne me fait envie, je lis une BD ou un de mes coups de cœur de toute la vie et de tout l'univers (genre Harry Potter pour vous situer le bousin).

CAMOMILLE
Un livre qui t’as endormi et que tu n’as pas pu finir.

Il y en a plein ! Ça fait longtemps que je ne me force plus pour lire un bouquin. Dans ceux qui m'ont vraiment marqué, il y a :

Et ne criez pas au scandale de voir Grey au côté de grands noms ! Je m'en fiche, tous les trois m'ont ennuyé pour diverses raisons. Et je suis une rebelle. En carton, mais une rebelle quand même.
Et ça, c'est juste pour le plaisir !
ASSAM
Un livre qui t’as chamboulé mais que tu n’as pas pu reposer avant de l’avoir fini.

Découvert tout à fait par hasard, pensant lire de la bête chick-litt, je me suis retrouvée face à un roman génial ! Je suis d'ailleurs complètement tombée sous le charme de cette auteure et ai adoré ces deux autres romans, Maine et Les Liens du Mariage, j'attends toujours le suivant...


THÉ VERT MATCHA
Le livre que tu considères comme le joyau de ta bibliothèque.

Je n'en ai pas vraiment, ils sont tous beaux à leur manière (c'est pas hyper mélo, ça ?!)

jeudi 10 décembre 2015

Les 100 Livres Préférés des Blogueurs V3


Kévin Crouton du blog Palace Of Crouton (son pseudo m'éclate à chaque fois) a organisé cette année (et pour la troisième fois) un classement des 100 Livres Préférés des Blogueurs, à partir de nombreux votes et commentaires (son article explicatif est ici), la liste est connue depuis le 8 décembre, je me suis dit que ça pouvait être amusant de vous la remettre ici en notant ceux que j'ai lu (ça fait un peu autosatisfaction, voire même autre chose de plus vulgaire, mais on n'est jamais mieux servi que par soi-même ! ^^).

En bleu, les livres que j'ai lu et en vert, ceux qui sont dans ma Pal et que je compte donc lire (un jour, peut-être), et on se retrouve à la fin pour un petit bilan si vous le voulez bien :)
  1. Harry Potter de J.K.Rowling
  2. Hunger Games de Suzanne Collins
  3. Orgueil et Préjugés de Jane Austen
  4. Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz
  5. Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger
  6. Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
  7. Le monde de Charlie de Stephen Chbosky
  8. Les 3 mousquetaires d’Alexandre Dumas
  9. Les Liaisons Dangereuses, de Choderlos de Laclos
  10. A comme aujourd’hui de David Levithan
  11. A la croisée des mondes de Philipp Pullman
  12. Nos faces cachées d’Amy Harmon
  13. Les Piliers de la Terre de Ken Follet
  14. Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket
  15. Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain
  16. Le Livre Perdu des Sortilèges de Deborah Harkness
  17. La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero
  18. The Book of Ivy de Amy Engel
  19. Si je reste de Gayle Forman
  20. 10 petits nègres d’Agatha Christie
  21. Le journal d’Anne Frank d’Anne Frank
  22. Les Bannis et les Proscrits de James Clemens
  23. Jane Eyre de Charlotte Brontë
  24. Méto d’Yves Grevet
  25. Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien
  26. Le petit prince de Saint Exupéry
  27. Le parfum de Patrick Süskind
  28. L’épreuve de James Dashner
  29. Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
  30. Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer
  31. Gone de Michael Grant
  32. Fils des brumes de Brandon Sanderson
  33. Geisha d’Arthur Golden
  34. L’assassin royal de Robin Hobb
  35. Les misérables de Victor Hugo
  36. L’écume des jours de Boris Vian
  37. Fablehaven de Brandon Mull
  38. Revanche de Cat Clarke
  39. Percy Jackson de Rick Riordan
  40. Oscar et la Dame Rose d’Éric-Emmanuel Schmitt
  41. Ça de Stephen King
  42. H2G2 de Douglas Adams
  43. Cinquante nuances de Grey de E.L. James
  44. Chasseuse de la nuit de Jeanine Frost
  45. La Ligne Verte de Stephen King
  46. Tobie Lolness de Timothée de Fombelle
  47. L’étranger d’Albert Camus
  48. Charley Davidson de Darynda Jones
  49. Les chroniques lunaires de Merissa Meyer
  50. Les fourmis de Bernard Werber
  51. Nos étoiles contraires de John Green
  52. Fedeylins de Nadia Coste
  53. Croc-Blanc de Jack London
  54. Persuasion de Jane Austen
  55. Outlander de Diana Gabaldon
  56. Le livre des étoiles Erik L’homme
  57. Le Horla de Guy de Maupassant
  58. La couleur des sentiments de Kathryn Stockett
  59. Contes des Royaumes de Sarah Pinborough
  60. Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
  61. Roméo et Juliette de William Shakespeare
  62. Le monde de Narnia de C. S. Lewis
  63. Rose Morte de Céline Landressie
  64. Simetierre de Stephen King
  65. La sélection de Kiera Cass
  66. Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
  67. Divergente de Veronica Roth
  68. Le passeur de Lois Lowry
  69. Nous n’irons plus au bois de Mary Higgins Clark
  70. Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda
  71. Demain j’arrête ! de Gilles Legardinier
  72. Eleanor & Park de Rainbow Rowell
  73. Cosmétique de l’ennemi d’Amélie Nothomb
  74. On achève bien les chevaux d’Horace Mac Coy
  75. Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol
  76. The Mortal Instruments de Cassandra Clare
  77. 1984 de George Orwell
  78. Twilight de Stephenie Meyer
  79. Autre-Monde de Maxime Chattam
  80. Ne le dis pas à maman de Toni Maguire
  81. L’Epouvanteur de Joseph Delaney
  82. A kiss in the dark de Cat Clarke
  83. Multiversum de Leonardo Patrigiani
  84. L’épée de vérité de Terry Goodkind
  85. Night School de CJ Daugherty
  86. Phobos de Victor Dixen
  87. Le chaos en marche de Patrick Ness
  88. Haut Royaume de Pierre Pevel
  89. Kafka sur le rivage de Haruki Murakami
  90. Kushiel de Jacqueline Carey
  91. La Dernière Terre de Magali Villeneuve
  92. La Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu
  93. 3096 jours de Natascha Kampusch
  94. Oraison de Samantha Bailly
  95. La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld
  96. Le vieil Homme et la mer d'Ernest Hemingway
  97. Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley
  98. Le Cycle d’Alamänder d’Alexis Flamand
  99. Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig
  100. Corps et âmes de Franck Conroy
Ce qui nous fait 48 livres lus et 13 à lire. 

Alors honnêtement, je suis étonnée d'arriver à ce score : je lis beaucoup de thriller mais aucun (ou presque) qui se trouve dans cette liste, la littérature de jeunesse, j'ai un peu lâché l'affaire après mon master (même si ça commence à revenir) et pourtant, j'en ai coché pas mal dans la liste et la littérature contemporaine, que j'adore, a été un peu oublié. Du coup, au lieu d'être satisfaite, je me suis perplexe... Mais soit ! Faut croire que j'ai les mêmes goûts que tout le monde ET des goûts différents à moi que j'ai. Par contre, comment Le Trône de Fer a pu être oublié ?! Cette saga est extraordinaire !

Et vous, comment ça se passe ? Si vous en voyez que vous avez lu et adoré, n'hésitez pas à me les conseiller !

mardi 8 décembre 2015

"Deux" de Penny Hancock

Pourquoi Monsieur Patate ? Je ne sais pas vraiment, il était là, il était plein de poussière et une fois tout propre, je lui ai tellement trouvé un air glauque (l'air du type qui attend en imperméable beige à la sortie des écoles si vous voyez ce que je veux dire) que je me suis dit que ça collait un peu. Oui, je me tape des délires toute seule. Pauvre Monsieur Patate...
Sonatine - novembre 2015
9782355843266

Ouf ! Après deux derniers flops, je commençais tout doucement à perdre ma confiance en Sonatine, maison d'édition que j'aime pourtant beaucoup (il me semble que j'en avais déjà parlé dans mon premier article sur La Fille du Train). Mais là, les meubles, le chat et le sapin de Noël sont sauvés, grosse surprise, gros coup de cœur et grosse claque dans ta face aussi. Vous êtes prévenu !

Deux, comme son titre l'indique (de façon très subtile), nous raconte l'histoire conjointe de deux femmes que tout oppose, Mona, marocaine, maman célibataire, avec sa propre mère malade à charge, ne peut plus joindre les deux bouts, Théodora, divorcée, mère d'un garçon presque adulte, prise dans un travail qu'elle adore, n'arrive plus à s'occuper de son foyer, surtout depuis qu'elle a installé chez elle son père malade et sénile. Les deux se trouvent, Mona est envoyée en Angleterre comme femme de ménage chez Théodora, voyant là l'opportunité, en plus de gagner sa vie, de retrouver là-bas l'homme qui l'a abandonné, elle et sa fille, il y a tant d'années et Théodora accepte avec soulagement l'arrivée de cette femme si différente mais garde une certaine retenue. Très vite, les deux commencent à dépendre l'une de l'autre, Mona pour l'argent et le passeport qui va avec le boulot, Théodora parce que sa maison est de nouveau impeccable et parce qu'elle est grandement soulagée du fardeau qu'est devenu son père. Et c'est là que tout démarre, une espèce de jeu de pouvoir, étrange ballet qui va et vient d'une femme à l'autre.

Si ce sont les enquêtes policières, avec un flic bourru et des meurtres en série, qui vous plaisent habituellement, passez ici votre chemin car point de tout cela ici. Il s'agit vraiment d'un thriller psychologique, profond et bien plus effrayant que le serial killer lambda que l'on retrouve dans bon nombre de bouquin. Je soulignais dans mon article sur Le Doute, les critiques "officiels" aiment à comparer tout ce qui ressemble de près ou de loin à du thriller psycho au roman de Gillian Flynn, Les Apparences, mais là, même si le point de départ de l'histoire n'a absolument rien à voir, Deux aurait largement tenu la comparaison ! J'arrête de digresser et je m'explique : chapitre après chapitre, en alternance et en miroir, nous sommes plongée tour à tour dans la narration et dans la psyché de Mona et de Théodora. Nous comprenons alors mieux les problèmes différents mais aussi souvent similaires qui compliquent la vie de nos personnages. C'est le choc culturel, le choc entre deux mondes et deux façons de penser et pourtant, chacune, tour à tour, prend de plus en plus de place dans la vie de l'autre.

S'en suit alors un jeu machiavélique pour savoir laquelle finira par prendre le pouvoir sur l'autre. Et c'est maintenant que ça devient vraiment dur de vous parler de ce livre sans vous spolier ! Sachez seulement que j'ai parfois lu jusqu'à deux heures du matin pour le reprendre à peine levée à sept heures tant je voulais connaître le fin mot de cette histoire. Il m'a profondément bouleversé, voire même beaucoup plus horrifié qu'une "banale" description de viscères. C'est dur, violent, sournois, c'est du très très bon ! Notre cœur balance constamment entre les deux, on les aime et les déteste à tour de rôle, selon la narratrice, jusqu'au moment où le malaise grandit et devient presque insupportable (j'en ai fait des cauchemars pour tout vous dire) et que la spirale infernale entraîne inexorablement l'une des deux et l'histoire choisit alors à notre place. Puis ça rebascule. Un vrai numéro d'équilibre !
5/5
C'est pas très "Noël-friendly"
mais on s'en fiche, c'est du bon !

C'est donc un coup de cœur (je sais, je me répète) pour un vrai bon bouquin, un vrai thriller comme on en voit malheureusement trop peu, je note sans hésitation l'auteur et espère la retrouver bien vite (en espérant qu'elle ne nous fasse pas le coup d'Une Autre Vie)(vous le sentez le traumatisme, là ?), je pense d'ailleurs bientôt me procurer son premier titre, je vous en reparlerai à ce moment-là. En bref, si vous voulez un bon page-turner, intelligent et sombre, sur un thème original, n'hésitez pas !



Bonus !
(je sais, je suis gaga)


vendredi 4 décembre 2015

"La Voix de l'Empereur T.1 - Le Corbeau et la Torche" de Nabil Ouali

Editions Mnémos - oct 2014
9782354082789

Je vous en ai parlé dans mon dernier Book Haul, voici enfin la chronique du titre proposé par le blog Book En Stock pour son "Mois 2". Une fois n'est pas coutume (remarquez, j'aimerai bien, de temps en temps), je laisse la parole à mon colocataire/cuisinier/amoureux/graphiste, Mary Pumpkins, qui va vous expliquer lui-même pourquoi. 


Me voilà, Mary Pumpkins, investissant les (forcément) vertes contrées brocoliennes pour venir parler de La Voix de l'Empereur de Nabil Ouali aux Editions Mnémos.

Avisant l'élégant ouvrage (parce qu'il est beau, le bougre, dans sa robe ocre aux reflets d'écorce, le dos toilé, tel un grimoire laissant nonchalamment pendre son signet mutin le long de son papier gaufré élégamment imprimé de prose brune. J'y peux rien moi les livres aux allures médiévales, ça m'excite !), avisant l'élégant ouvrage donc, disais-je avant d'être assez grossièrement interrompu par moi-même (j'vous jure, l'irrespect des gens aujourd'hui), je m'en empare sans vergogne sous les yeux choqués de Valentine. Elle me supplie, me maudit, m'implore de lui laisser la primeur de son trésor, mais je n'en fais rien.

Et je le lis avant elle, enfoiré.  (non mais quelle vulgarité ! Pas de ça chez moi, crotte !)

Je lis peu (surtout par rapport à ma douce suscitée) et suis de ces êtres bornés réticents à sortir de leur zone de confort en matière de loisirs. Alors pour une fois que dans sa PAL traîne un beau bouquin estampillé Fantasy adulte, je suis client. J'aime ça, la fantasy, j'en ai lu les perles comme les bouses, relu les perles, et souvent même relu les bouses (je sais toujours pas pourquoi d’ailleurs). Je plonge aisément dans celui-là. De nombreux personnages intrigants, des caractères singuliers, les intrigues se multiplient, s'imbriquent et se télescopent, j'aime, j'en reprends.

C'est vers les deux tiers environ que j'ai flairé le coup fourré. Jaworski m'avait déjà fait le coup avec Même pas mort (le cuistre) : les intrigues sont trop nombreuses et le livre trop avancé, on n’aura jamais le temps de tout conclure avant la fin du bouquin ! Rage, désespoir, pagination ennemie ! C’est un tome 1 ! (non mais quelle drama queen, celui-là !)

Bah oui c'est chiant ! Je lis peu j'ai dit (vous n’écoutez pas !). Et pourtant je le finis et je veux le deuxième, parce qu'il est vachement bien. (L’auteur a au moins la politesse d'avoir déjà écrit le tome 2

L'intrigue principale tourne autour du trône impérial (manigances politiques, alliances et trahisons, le cocktail habituel de la vie de château) mais c'est aux personnages qu'on prête le plus attention. Les diverses quêtes annexes, les motivations de chacun, les échecs durement sanctionnés (qui a dit définitivement? Je trouve que, depuis quelques temps, on hésite moins à faire tomber la tête d'un personnage en plein milieu de sa saga. comme si un certain gros barbu avait redéfini les codes). Le tout saupoudré d'un ou deux poèmes d'introduction qui, à posteriori, ont l'air juste là pour nous induire en erreur (j'ai pas non plus encore compris le sens du titre).

C'est de la bonne fantasy, simplement parce qu'elle n'est pas clichée, et c'est pourtant très facile d'y plonger, dans le cliché ! (Et vas-y que "insérez un nom imprononçable à base de th et de w" doit quitter son arbre adoré pour aller péter la gueule au seigneur des ténèbres parce que la prophétie, elle l'a dit et c'est comme ça ! Et ne fais jamais confiance aux nains !)
4/5
Très bonne lecture pour Monsieur
Il aura peut-être le tome 2 à Noël,
mais chuuuuuut !!

On avance en terre inconnue et ça fait du bien, pas de races, pas de gentils et de méchants bien cloisonnés, pas de magie clairement définie (et pourtant, y'en a partout). Le livre est déroutant tant il nous abreuve de début d'intrigue avant de simplement couper court (et quelques gorges avec) et de repartir poursuivre un autre détail. On y revient toujours, mais jamais quand ni comment on l'attend.

Le tome finit bourré de questions en suspens. Ce qui fait que je m'en vais lire le tome 2 (par contre je sais toujours pas si c'est le dernier ou si je suis parti pour une plombe. Ça m'apprendra à voler les livres sans me renseigner avant) (moi, je le sais, mais comme t'es vilain, je ne vais pas te lire ! Va voir là, tu sauras)

Voilà ! J'espère que le changement d'interlocuteur vous aura plu, malgré la vulgarité de la bestiole, vous m'en voyez d'ailleurs désolée, ce garçon est impossible à canaliser... Nous nous retrouvons bientôt (entre gens civilisés) pour la chronique de Deux de Penny Hancock, chez Sonatine. On vous fait un tas de poutous ! 


Book En Stock

mercredi 2 décembre 2015

Bilan #4 Novembre 2015

Il manque Love In Vain que j'ai rendu à qui de droit.
J'allais vous refaire le coup de l'intro : "rholala mais comme le temps passe vite ! J'ai l'impression d'avoir écrit le bilan d'octobre la semaine dernière" mais en regardant ledit bilan, je me rends compte que c'est encore une fois du radotage. Que voulez-vous, c'est l'âge. Le temps passe peut-être vite mais ça n'empêche pas que j'oublie tout encore plus rapidement... Du coup, on commence direct avec les lectures du mois et on rediscute à la fin, deal ?



Deux Gros Coups de Cœur

Les deux gros coups de cœur du mois sont sans conteste le deuxième tome tant attendu de la Passe-Miroir, Les Disparus du Clairedelune et le Carnet de Santé Foireuse. Deux titres bien différents, avec de la Fantasy Jeunesse (soi-disant) et une BD sur la maladie de Crohn. Qu'on ne vienne pas me dire après que je lis toujours la même chose. Ou que je ne lis que des livres pour enfants (non, je ne suis pas fâchée). 


J'ai beaucoup aimé
Il y a eu beaucoup de bons livres pendant ce mois de Novembre, des succès prévisibles, comme pour le tome 3 d'Outlander, Le Voyage, que j'ai tout de même trouvé un chouia en deçà des deux premiers mais qui reste une merveilleuse aventure, avec un tas de péripéties, des personnages hyper attachants et des intrigues passionnantes. Je laisse encore une fois passer un peu de temps avant d’enchaîner le tome 4 mais j'ai vraiment hâte ! Tous les bons avis sur les aventures d'Ivy ont eu raison de moi et j'ai lu en deux jours les deux tomes de la saga d'Amy Engel qui ont, vous l'avez vu, été une bonne surprise, avec un personnage féminin assez original et un univers dystopique plutôt crédible dans son "non-manichéisme" (je regrette toutefois un épilogue assez rapide et/ou inutile). Une très bonne expérience aussi pour Le Diable Sur Les Épaules et mon premier Club de Lecture (avec Mango & Salt), avec un polar qui ne m'aurait jamais attiré en temps normal et qui m'a plongé dans une ambiance parfaite au tout début novembre ! Je vais d'ailleurs renouveler l'expérience ce mois-ci (le livre me tente beaucoup et, bonus pour mon compte en banque, je l'ai déjà !). Je remercie encore ma copinaute pôlienne Benebooks pour notre lecture commune et la découverte de ce très beau livre qu'est Le Garçon d'à côté, que j'ai dévoré tant le sujet difficile de la pédophilie était particulièrement bien traité, assez douceur et tact, sans être hypocrite ! Un livre presque parfait ! En parallèle de toutes ses lectures, je vous avoue que je regarde parfois (avec un enthousiasme parfois disproportionné et un peu ridicule) Le Meilleur Pâtissier (vous saviez que Faustine Bollaert était mariée avec Maxime Chattam ?!)(la cruche qui débarque), émission que j'ai retrouvé avec beaucoup de bonheur dans La Meilleure d'entre Nous (bon pas tout à fait quand même, mais y a un air de ressemblance) et son côté chick-litt mais en mieux. Enfin, pour un frère, un père et tout amateur(rice) de Blues, la BD Love In Vain fera un chouette cadeau de Noël (il faut y penser ! Ça arrive bientôt !)





Deux de Penny Hancok

Je viens de terminer celui-ci quelques heures avant d'écrire ce bilan (le 30 novembre), je l'ai laissé à part, ne sachant pas alors ce que ça allait vraiment donner. Vous aurez une chronique assez rapidement mais sachez que ce fut un très bon, voire excellent, bouquin ! Et je ne regrette pas une seconde d'avoir suivi le conseil de Dup de Book en Stock





Bonnes lectures


Une bonne surprise également avec Ugly Love, ma première plongée dans l'écriture de Colleen Hoover, nous verrons plus tard si l'essai est transformé (j'arrête tout de suite avec les métaphores sportives)(et en plus, je ne sais même pas ce que ça veut dire) et je remercie encore une fois Alexandra Tressos-Le Dauphin, l'auteure d'Au Boulot, Chômette ! pour sa cure de vitamine C et de grosses marrades en ce tout début d'hiver (on me dit dans l'oreillette que l'hiver n'est pas encore officiellement commencé mais je réfute tout net cette affirmation).



On va dire que ça passe
Cela faisait des années que je n'avais pas lu un Titeuf et quand il m'a regardé de ses yeux bovins sur les étagères de la bibliothèque, je me dis que j'avais un peu de temps à perdre alors pourquoi pas ? Et il faut avouer qu'il est quand fort le Zep, ça casse pas trois pattes à un canard (j'adore cette expression) mais on rit doucement, surtout que dans cet épisode, personne n'est très gentil avec le pauvre garçon, surtout ses poils qui refusent de pousser. En parlant de poils Je retire. Pardon. Je pensais beaucoup plus apprécier ma lecture de 1 rue des Petits-Pas de Nathalie Hug, notamment parce que le roman parle d'un sujet que j'adore, la gynécologie au temps des sages-femmes des campagnes, juste après la Première Guerre Mondiale. J'aime vraiment en apprendre sur "comment ça se passait en ce temps-là" et me dire qu'on est pas si mal loti, même si de nombreux progrès restent à faire, presque 100 ans après mais là, je suis restée extérieure, j'ai beaucoup aimé le personnage principal, femme forte, indépendante et féministe avant l'heure mais je n'ai pas réussi à m'attacher, je me suis forcée pour terminer ce bouquin et je reste sur une déception... Cela dit, si vous avez des titres à me conseiller sur ce sujet, je suis preneuse !

Bof




Je reste sur ma déception pour ce polar trop facile, qui fout parfois les poils mais qui reste trop en surface. Et c'est vraiment dommage ! La thématique des jumeaux intrigue, je peux le comprendre, et beaucoup de choses ont été faites sur le sujet, il s'agit maintenant de rester original et surtout, crédible ! Ce que ne fut pas le cas ici (pour moi) !







Mais aussi !
Les attentats de Paris ont malheureusement marqué Novembre et j'ai déjà posté un petit quelque chose dessus (que je n'ose d'ailleurs pas relire, j'avoue ne pas me souvenir de ce que j'y ai écrit), ça a sans doute beaucoup joué sur ce que j'ai lu ce mois-ci, je me suis principalement tournée vers des lectures faciles, "feel-good", pas prises de tête, après un samedi 14 à tourner en rond sans savoir quoi faire de moi-même, j'ai lu les 1000 pages d'Outlander sans lever le nez, toute à ma hâte de partir à l'aventure, loin d'ici, avec Jamie et Claire. Et la lecture a encore une fois (et de manière encore plus forte !) prouvée son potentiel d'échappatoire et de méthode de relaxation, je la recommande donc de nouveau à tous ceux (mais je pense qu'ils sont rares) qui passent ici mais qui n'ouvrent jamais un bouquin.

Peu de films en Novembre, pour les raisons suscitées, hormis quelques Disney, dont certains pour la cinquantième fois (Le Roi Lion, La Reine des Neige, etc...), ça fait toujours son job (et chanter à tue-tête en emmerdant les voisins a aussi ses bienfaits). 
Côté série, je regarde de nouveau Outlander (ne me jugez pas), accompagnée cette fois-ci de l'homme de la maison (celui qui n'est pas un chat)(quoique, ça se discute) et nous avançons tranquillou dans la saison 9 de Doctor Who, qui me plait beaucoup plus que la nullissime saison 8. A l'inverse, je suis de moins en moins convaincue pas la saison 5 d'American Horror Story, mis à part la prestation de Lady Gaga que je trouve magistrale, cette gonzesse sait tout faire, c'est très agaçant. A suivre donc...


BILAN
12 romans dont 3 polars et 3 jeunesses
3 bds
ce que nous fait 15 lectures ! Youhou !
C'était juste pour placer
sa petite tronche parce qu'il
est vraiment trop choupi
avec son petit bonnet rouge <3




Voilà, c'est tout pour ce mois-ci, merci encore une fois à ceux qui passent par ici, à ceux qui me laissent des petits mots et aussi à ceux qui ne le font pas, Broco et moi, on vous aime fort !