vendredi 13 mai 2016

"Trésor" d'Alecia McKenzie




Un grand merci à Aude et aux éditions Envolume, je ne me serais sans doute pas arrêtée sur ce magnifique roman par moi-même et quel dommage ça aurait été ! Comme quoi, parfois, je suis un peu bête et j'oublie que des petites pépites peuvent se cacher partout. Celle-ci m'a charmée dès sa réception, juste pour la douceur et la légère couleur irisée de sa couverture, les premières phrases ont achevé de me convaincre et j'en ai même laissé tomber pour un temps, Jamie, Claire et les 1500 pages de mon Outlander en cours pour me plonger avec délice dans les mots d'Alecia McKenzie.

De quoi ça parle
Téméraire, butée, rebelle. Dulcinea Evers, jeune peintre coqueluche de New York, vient de s'éteindre. Mais qui était-elle vraiment ? Au lendemain de ses funérailles jamaïcaines, c'est sa meilleure amie Cheryl qui est chargée de rapporter la moitié de ses cendres aux États-Unis. Détient-elle la clef de son histoire ? Tour à tour, ceux qui ont traversé la vie de Dulci s'adressent à elle pour dessiner en creux le portrait d'une femme flamboyante... Et résolument libre.

Et ça donne quoi
L'originalité de ce roman tient du fait que le personnage principal, Dulci, celle que nous allons suivre et découvrir pendant 180 pages, est déjà mort au moment où nous rentrons dans le récit. Mais pourtant, Dulci va prendre vie petit à petit sous nos yeux et ceux qui l'ont connue, ses proches, sa famille, ses amis, vont nous livrer chacun leur vision de la jeune femme qui nous apparaît alors dans toute sa splendeur, tous ses défauts et toute sa joie de vivre.

C'est un magnifique roman choral superbement écrit, qui nous emmène loin, en nous faisant découvrir non seulement une femme profondément libre et indépendante mais aussi toutes les relations qui peuvent lier les êtres humains entre eux : l'amour, l'amitié, la jalousie, la haine, etc. Loin de tourner uniquement autour de Dulci, le roman nous entraîne dans tout un tas de secrets de famille que l'on découvre avec plaisir tout au long de la lecture et des différentes voix. Et, au fur et à mesure, le puzzle se construit, l'histoire commune de tout ce petit monde se met en place et nous commençons à y voir beaucoup plus clair dans tout ce qui les lie.

C'est là la véritable force de ce roman : la mort de Dulci n'est presque qu'un prétexte pour tous nos personnages de s'interroger sur leur vie, sur le pourquoi et sur le comment ils en sont arrivés là. J'ai souvent eu une sensation d'être devant la confession du personnage-narrateur, Dulci reprenant alors le rôle du prêtre, de celui qui ne peut et ne va jamais rien répéter. Et dans la recherche de l'identité profonde de celle qui est partie, chacun finit par évoquer ce qu'il est lui-même, que ce soit par rapport à elle ou par rapport au reste du monde.

L'atmosphère est particulièrement agréable, douce et tendre, à l'image de sa couverture, l'écriture, sublime, nous plonge dans le passé et le présent de cette Jamaïque que je connais peu et rend le tout très intimiste, comme si nous étions assis à côté de chacun des personnages pour les entendre nous chuchoter leur histoire et leur vision à notre oreille (avec une mention spéciale pour la tante de Cheryl qui m'a beaucoup touchée). Les descriptions de l'art de Dulci sont aussi très présentes et nous permettent aisément d'imaginer, sans aucun effort, les magnifiques tableaux colorés que la demoiselle peignait.

Je crois qu'il est inutile de dire à quel point j'ai tout aimé dans ce roman. Si je dois lui trouver un petit défaut ou un unique bémol, ce serait sa petite taille, j'aurais bien continué l'aventure, pour en apprendre encore plus sur certains personnages qui sont souvent évoqués (comme Trev ou Francis par exemple, ou même Dulci elle-même !) mais, finalement, la part de mystère qui est gardée ajoute aussi à la beauté de l'histoire.

4,5/5

En Bref
Trésor peut effrayer certains lecteurs, peu adeptes de la thématique du deuil (qui semble "à la mode" en ce moment, il suffit de voir le succès de Les Derniers Jours de Rabbit Hayes) mais il serait vraiment dommage de le mettre dans cette case-là. En effet, Trésor nous raconte plutôt l'histoire de plusieurs vies, celles de ceux qui ont entouré Dulcinea, de son enfance à l'âge adulte, avec un ancrage certain dans la réalité (la mention des ouragans par exemple), c'est un roman lumineux et plein d'espoir. Un grand coup de cœur, un petit bijou qui mérite vraiment de rencontrer son public (et je sais que vous êtes là !). Bref, on aime !

12 commentaires:

  1. Wahou! Ton billet donne trop envie !! Je suis censée le recevoir bientôt en SP :) j'ai tellement hâte de le découvrir, je n'entends que des avis positifs voire ultra-positifs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas ADORER ! Un grand coup de coeur pour moi et je ne m'y attendais pas en plus ! Vraiment superbe... J'ai hâte de lire ton avis maintenant !!

      Supprimer
  2. On semble tous unanimes sur ce joli roman ! Je l'ai adoré aussi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii c'est marrant, j'ai regardé un peu les autres chroniques après avoir fini la mienne, tout le monde semble vraiment d'accord sur tout ! C'est rare, ça prouve qu'il est vraiment vraiment vraiment bien <3

      Supprimer
  3. Il me fait tellement envie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vraiment ! Un roman merveilleux <3

      Supprimer
  4. Allez,je note également :) Tu es parvenue à me convaincre à travers ta chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. YEAH ! Il va te plaire, j'en suis sûre, il est superbe <3

      Supprimer
  5. Je n'en avais pas entendu parler (faut dire que je me suis un peu transformée en ermite ces deux dernières semaines) mais ta façon d'en parler me donne vraiment envie. Et pour le coup, la thématique du deuil ne me dérange pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut aussi dire que c'est vraiment une petite et jeune maison d'édition mais ce roman vaut vraiment la peine qu'on le découvre ! J'espère qu'il va trouver son public :) Et tant mieux si la thématique du deuil ne te dérange pas trop (surtout qu'il n'est pas question que de ça ici) !

      Supprimer
  6. Je n'en ai jamais entendu parler mais pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une maison d'édition assez petite, c'est normal ;) Mais il vaut vraiment le coup d'être découvert ! Et je pense qu'il pourrait te plaire !

      Supprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !
[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]