mercredi 29 juin 2016

"Ne Pars Pas Sans Moi" de Gilly MacMillan

Les Escales - Février 2016
9782365691376



Si j'avais été convaincu par les chroniques lues au sujet de ce roman, je dois bien avouer que les premières pages m'ont laissée dubitative, pensant retrouver un énième roman sur la perte d'un enfant (sujet difficile certes mais souvent traité en thriller) mais heureusement ! Parfois, j'arrive à lutter contre moi-même et à me convaincre que je me raconte des bêtises. J'ai donc poursuivi ma lecture et bien m'en a pris puisque j'ai adoré ce thriller des Editions Les Escales (que j'aime aussi *bisou d'amour*).

De quoi ça parle
Par un joyeux dimanche, Rachel et son petit garçon de 8 ans, Ben, se promènent en forêt. Désirant plus que tout être une bonne mère, et soucieuse de l'indépendance et de l'autonomie de son enfant, Rachel l'autorise à partir quelques mètres devant elle pour aller jouer. Arrivée au bout du chemin, l'angoisse la saisit : Ben a disparu. Après une conférence de presse catastrophique, médias et réseaux sociaux se déchaînent. Pour eux, Rachel est responsable de la disparition de son enfant. Pourquoi n'a-t-elle pas veillé sur lui ? Comment se fait-il qu'elle ait du sang sur les mains ? Pendant que la police se lance dans une véritable course contre la montre pour retrouver Ben, Rachel se débat entre la culpabilité, le désespoir et la peur. Rongée par le doute, assaillie par la violence de ceux qui la croient coupable et tandis que la moindre de ses certitudes s'écroule, elle ne sait plus quoi faire. Attendre patiemment que les forces de l'ordre lui ramènent son fils ou suivre son instinct et partir elle-même à sa recherche ?

Et ça donne quoi
Ne faites pas comme moi et méfiez-vous du résumé de quatrième de couverture qui laisse entendre que le récit va voir la mère se lancer à la recherche de son fils, ce n'est pas vrai. Vous vous trouvez à priori dans un thriller classique, où l'on suit d'abord une mère et son enfant en balade, l'enfant disparaît et c'est la dégringolade. L'enquête est lancée et les médias sont alertés. C'est ici un roman chorale où plusieurs voix se juxtaposent : Rachel, la mère apeurée et morte d'inquiétude et Jim, le policier en charge de l'enquête, pour ce qui est des personnages et aussi, des pages composées de commentaires postés sur des blogs mentionnant la disparition de l'enfant (vous savez, le genre de commentaires horribles de trolls hideux qu'on peut retrouver sur des sites d'info comme Rue89 par exemple ?). Et c'est là qu'est la différence : finalement, au-delà de l'enquête policière, nous sommes dans un roman de mœurs, des mœurs d'une époque, la nôtre, biberonné à internet et à cette facilité de parole que nous y avons. Nous allons voir comment Rachel est maltraitée par la presse et par le public parce qu'elle ne renvoie pas l'image exacte que nous attendons d'une mère éplorée. Et c'est vraiment bouleversant. Imaginez-vous perdre votre enfant dans les bois et vous faire ensuite descendre par d'illustres inconnus vous reprochant de ne pas vous être assez bien occupé. Ça en devient presque difficile à lire, surtout lorsqu'on comprend que l'on pourrait être de ceux-là, ceux qui jugent sans connaitre et sans savoir parce que c'est comme ça qu'est la nature humaine et que c'est facile de se laisser aller en toute discrétion en ligne...

Toutes ses attaques vont être l'occasion pour Rachel de se livrer dans ce roman et de nous transmettre sa vision des choses et des événements, nous découvrons alors une femme et une mère "normale", imparfaite et humaine, qui a du mal à se remettre de son divorce mais qui fait de son mieux. C'est exactement la même chose pour le policier, Jim, qui, loin de correspondre au flic bourru et blessé habituel, renvoie une image de mec traumatisé PAR cette affaire et pas avant. Ces chapitres nous en apprennent plus sur l'enquête en elle-même et amènent un suspense insoutenable jusqu'aux dernières pages. Enfin, des extraits d'articles et des statistiques accompagnent l'ouverture des parties/chapitres et ancrent l’enlèvement de l'enfant dans une réalité douloureuse et annoncent une véritable course contre la montre : "Les trois premières heures sont cruciales pour retrouver un enfant disparu" p.25 www.missingkids.com/keyfacts.

4/5

En Bref
Loin d'être un thriller classique, Ne Pars Pas Sans Moi nous apporte une vision différente d'une enquête sur la disparition d'un enfant. Les personnages sont tour à tour sympathiques et désagréables et ont une psychologie très travaillée et fort réaliste. Tout le monde est considéré comme suspect, l'écriture est fluide et coule de source et le suspense merveilleusement maîtrisé jusqu'à la toute fin. C'est une véritable réussite, les éditions Les Escales prouvent encore une fois qu'elles savent choisir leurs parutions et s'ancrent un peu plus dans le paysage éditorial ! Bravo.

lundi 27 juin 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #12


Franchement, ce temps, ça commence à bien faire, nan ? Genre là, je termine une semaine fort sympathique avec un gros rhume. Parfaitement. Un rhume au mois de juin. Non mais où va le monde, je vous le demande ?! Bref. Entre deux mouchages de nez, j'ai tout de même réussi à trouver le temps de vous pondre mon C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? mais c'était pas facile (le cerveau au ralenti, tout ça...). Comme d'hab, vous pouvez retrouver tous les liens sur le blog de Galleane, merci à elle.

Les trois questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?


La Semaine Passée
Malheureusement, je n'ai pas autant accroché autant aux Oubliés du Dimanche que les autres... Je pense que ça vient principalement du sujet, quelque chose me bloque avec les personnes âgées et je suis bien incapable d'expliquer vraiment ce que c'est, ça me touche moins, c'est tout... J'ai lu le tome 1 de Zodiaque en lecture commune avec Nova Baby du blog De la Plume au Clic. Je garde mes réflexions pour elle et moi pour l'instant, vous en saurez plus lors d'une prochaine chronique ;) Amelia m'a accompagné lors de mon dernier voyage en train (j'adore lire dans un tgv mais c'est hélas trop rare) et je dois dire que je me suis vraiment prise au jeu de ce livre, j'ai peur de bloquer sur les discussions en langage sms et les statuts Facebook mais c'est finalement passé tout seul et j'ai hâte de découvrir le prochain de Kimberly McCreight.


En cours
Décidément, j'ai quelques soucis avec les livres qui ont ensorcelé la blogo en ce moment. Je suis à peu près au milieu de L'Invention des Ailes et je dois avouer que je n'accroche que très moyennement... Les deux demoiselles ne m'attirent que très peu de sympathie sans que j'arrive à mettre le doigt sur ce qui me chagrine. Je ne pense pas l'abandonner avant la fin mais j'attends vraiment la suite avec une certaine appréhension. A voir donc.


La Semaine Prochaine
Comme j'ai lâchement laissé de côté Survivre pour me jeter plutôt sur Amelia, je le remets (lui et la demoiselle quelque peu effrayante de la couverture) sur le haut de la pal. Je ne sais malheureusement plus où j'ai lu une chronique assez élogieuse de Les Rêves sont faits pour ça mais lorsque je suis tombée sur lui dans une boutique d'occasion, je n'ai pas hésité longtemps. Et enfin, il serait peut-être temps que je lise le tome de Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers, non ?


Le Craquage de Slip

Gros bookhaul mais beaucoup de cadeaux ! J'ai eu la chance de recevoir le prochain Kimberly McCreight (autrice d'Amelia) Là où elle repose (à paraître le 18 août) et une dystopie adulte qui me tentait beaucoup : De Profundis d'Emmanuelle Pirotte (à paraître le 25 août), merci beaucoup aux éditions Cherche-Midi ! Ensuite, les éditions Envolume ont choisi de me faire de nouveau confiance avec leur prochain bébé, La Fuite de Eve Chambrot (à paraître le 25 août) et j'en suis vraiment ravie ! Merci à eux !

J'ai été l'heureuse gagnante du concours organisé par Ludo de Prends un livre et Détends-toi, j'ai donc reçu Etoile Furtive qu'il me tarde de découvrir mais aussi du concours de Casscrouton (oui oui je suis en veine en ce moment) avec Notre Vie à Trois de Colline Hoarau. Vous avez donc deviné, mon achat perso est le recueil de nouvelles Dangerous Women chez J'ai Lu !

Beaucoup de belles choses cette semaine donc et ce, malgré la pluie battante et les nouvelles chaussures qui m'ont défoncé les pieds après une journée à marcher (oui, vous avez le droit de penser que je suis bien bête de les avoir mises...). Je fonctionne un peu au ralenti avec le blog et avec mes lectures en ce moment, les chatons me prennent un temps fou !

La semaine dernière, il n'y a donc eu qu'une seule chronique, A l'Intérieur.


Et vous, que lisez-vous aujourd'hui ?

Bonne semaine de lecture à vous tous, 
je vous bisouille affectueusement.

mercredi 22 juin 2016

"A l'Intérieur" de Jodi Picoult

Michel Lafon - Janvier 2016
9782749927626

Ce gamin a une tignasse magnifique...
J'ai FAILLI lire ce bouquin dans le cadre du tout nouveau Club de Lecture organisé par Le Petit Pingouin Vert. Je dis bien failli parce qu'à la toute dernière minute, les sondages ont parlé et il est passé de la première à la deuxième. Depuis, je boude et puis c'est tout. Je détiens toujours Monsieur Patate en otage et gare à vous si vous continuez à vous opposer à ma volonté, non mais ! Mais trêve de galéjades et passons à la chronique. Oui, je l'ai lu quand même, faut pas déconner, quand j'ai une idée en tête, je ne l'ai pas ailleurs (et pas de mauvais jeu de mots, je vous vois venir !).

[EDIT : il a été choisi pour la deuxième édition alors que je venais de le lire ! Mais bon, comme j'avais envie de participer d'une façon ou d'une autre, j'ai attendu le jour J (avec un peu de retard haha) pour publier la chronique !#]

De quoi ça parle
Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste. Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille resurgissent brutalement. Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ?

Et ça donne quoi
Le syndrome d'Asperger est sans doute la forme d'autisme la plus médiatisée, de Dustin Hoffman en génie mathématique dans le superbe Rain Man à Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory, on s'amuse souvent de ces savants aux habitudes étranges. Mais qu'en est-il réellement ? Que se passe vraiment dans la tête de ces hommes et de ces femmes souvent incompris par une société qui se gargarise de sa normalité ? L'autisme est un sujet qui m'intéresse beaucoup, comme tout ce qui touche à la psychologie en général d'ailleurs (je vous ai déjà dit que j'avais fait un an de psycho ? Pour me planter à cause des maths ?), je me suis déjà plongée dans les récits autobiographiques de Daniel Tammet et de Josef Schovanec pour tenter de mieux les cerner et c'est ici avec délice que je me suis immergée dans ce roman. Jodi Picoult a fait des recherches et ça se voit, les descriptions du comportement de Jacob, les explications sur le pourquoi de ses réactions, de son attitude et de ses lubies sont magnifiquement bien traitées et j'y ai très bien retrouvé les deux auteurs que je viens de vous citer (eux-mêmes autistes et qui savent donc de quoi ils parlent).

Mais loin d'être un essai psycho-chiant, A L'Intérieur est un thriller haletant : un meurtre a été commis et tout désigne Jacob qui, incapable de comprendre vraiment de quoi on l'accuse, incapable de répondre correctement aux questions des policiers, incapable de soutenir un regard, s'enfonce de plus en plus. Le personnage est très déroutant, pourtant, on se prend vite d'affection pour ce grand dadais très intelligent et en apparence égoïste, qui ne comprend pas du tout comment le reste du monde fonctionne. Les chapitres sont construits, en alternance, autour du point de vue de plusieurs personnages, Jacob bien sûr, Emma la mère patience et la mère courage qui nous en apprend beaucoup sur la vie au quotidien avec un enfant autiste, Théo, le petit frère qui a souvent le rôle du grand face aux bizarreries de son aîné, Rich, le flic en charge de l'enquête qui a bien du mal à savoir sur quel pied danser avec ce suspect peu commun et enfin, Oliver, avocat débutant et peu sûr de lui. Chacun a des caractéristiques qui lui sont propres et nous donne une vision bien particulière de ce syndrome. C'est passionnant et tout cela nous fait rapidement nous questionner à la fois sur Asperger mais aussi sur la responsabilité pénale et sur les notions de handicap et de folie.

L'enquête est peut-être le seul élément qui pêche un peu dans ce roman. Il faut dire qu'étalée sur 600 pages, avec un suspect qui ne dit rien ou très peu, tout cela tourne parfois un peu en rond. Mais pendant que les flics font du surplace, nous continuons à vivre aux côtés de cette petite famille pas comme les autres et je fus bien triste de les quitter en tournant la dernière page.

4,5/5

En bref
A L'Intérieur est un roman passionnant et très prenant que vous ne pouvez plus quitter assez rapidement et on ressort de ce livre avec une grosse sensation d'injustice qui vous colle au palais. C'est donc un grand coup de cœur pour ce roman et pour cette autrice que je découvre aujourd'hui, ça fait vraiment plaisir de voir ce type de sujet être aussi bien traité, preuve, s'il en fallait, que la littérature et la fiction ne sont diablement pas inutiles.

© Mary Pumpkins

lundi 20 juin 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #11


Oui oui, j'ai été beaucoup moins présente en ligne ces derniers jours, j'ai voulu d'abord laisser la vedette au concours organisé sur Facebook (qui est maintenant terminé !) et plusieurs événements (dont un que je vous décris en fin d'article) ont gagné toute mon attention. Néanmoins, me revoilà pour le onzième C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne et qu'il ne faut pas oublier de faire ses devoirs. Comme d'hab, vous pouvez retrouver l'intégralité des liens sur le Blog de Galleane, merci à elle.

Les trois questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?


La Semaine Passée
L’Été avant la Guerre m'a bien plu, certains passages m'ont paru très lents et un peu ennuyeux, mais j'en garde un excellent souvenir.  Toutefois, j'ai clairement préféré l'originalité de son premier ! Si vous cherchez un livre qui fait du bien, en étant tout de même plutôt intelligent, jetez-vous sur Miss Dumplin. J'ai ri, j'ai été émue, on passe vraiment un bon moment. Il m'a aussi fait penser aux Petites Reines dans une moindre mesure, c'est tout à fait le genre de livres à faire lire aux jeunes filles qui pourraient être mal dans leur peau. Vraiment une réussite. J'espère qu'il y aura une suite. Morwenna m'a clairement fait rêver mais je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi (comme je n'ai pas compris sa classification en SF/Fantasy d'ailleurs), l’héroïne est très étrange mais sympathique, l'atmosphère est très douce et la multitude des références littéraires est vraiment passionnante et intéressante. 


En cours
Démarré tout juste dimanche aprem (quelle coïncidence !), ce petit roman, Les Oubliés du Dimanche, a tout pour être un beau coup de cœur (même si, et je l'avoue avec une très grande honte, j'ai beaucoup de mal avec les personnes âgées... Elles m'effrayent, les pauvres). A voir donc.


La Semaine Prochaine
Après tous ces beaux livres "feel-good", j'ai envie de me plonger dans un bon thriller bien sanglant, j'espère que Survivre fera le taf ! Puis, un peu de fantasy jeunesse avec Zodiaque pour oublier la réalité (et le foot)(et les supporters partout). Enfin, L'Invention des Ailes a suffisamment été vanté sur toute la blogosphère pour que je sois absolument convaincue de passer un bon moment.


Le Craquage de Slip


Deux achats cette semaine avec le premier tome des Carnets de Cerise que je vais enfin pouvoir commencer (et il était temps !) et Aujourd'hui est un autre jour, "suite" de A Comme Aujourd'hui que j'avais adoré à l'époque. Une petite déception toutefois, je possède A Comme Aujourd'hui dans sa première édition, chez Les Grandes Personnes (maison d'édition absolument géniale d'ailleurs), mes deux tomes ne se ressemblent donc absolument pas...

Cette semaine, le Cherche-Midi m'a donné l'opportunité de rencontrer Anna McPartlin. Vous vous souvenez sans doute à quel point j'avais adoré son roman Les Derniers Jours de Rabbit Hayes... Ce fut une rencontre extraordinaire avec une autrice drôle à en pleurer, émouvante, racontant l'histoire de l'Irlande avec humour et justesse. C'était tout bonnement génial ! Et ça m'a donné envie de relire son roman... 

avec Alison du blog My Little Anchor, Cyrielle du blog Loulitlat et Myriam de la chaine YouTube Un Jour Un Livre


Et bien sûr, on ne peut pas terminer un C'est Lundi sans la désormais traditionnelle photo de chaton :


Et vous, que lisez-vous aujourd'hui ?

Bonne semaine de lecture à vous tous, 
je vous bisouille affectueusement.

mercredi 15 juin 2016

[CONCOURS FINI] Commando Culotte - Mirion Malle - Ankama

Le concours est terminé et la gagnante est Le Charmant Petit Monstre Lit Tout Cru
Tu as une semaine pour me faire parvenir tes coordonnées :)

Si vous êtes passés hier sur la page Facebook du blog, vous avez sans doute déjà croisé le petit concours que j'organise pour vous remercier d'être si nombreux à suivre mes bêtises et mes humbles chroniques. Mais comme je tiens à ce que ceux qui ne sont pas aussi accros que moi au réseau social de mon ami Mark (nous sommes très proches, bien sûr)(j'attends toujours ma part des actions, d’ailleurs, Mark, si tu m'entends) ne loupent rien, je répète tout le bazar en ce lieu sacré (elle pète un plomb, Titine).

Donc, pour participer, il faut commenter et partager le post Facebook ci-dessous (le lien est ici) après avoir liké les pages concernées (Merci encore à Ankama et à Blandine au passage) et, pour ceux qui veulent, il y a quelques points bonus à grappiller, il suffit de lire mes élucubrations facebookiennes !

Le lot comprend la bd Commando Culotte de Mirion Malle (si vous souhaitez relire mon avis dessus, c'est par là) et un dessin surprise de Mary Pumpkins, le monsieur derrière les illustrations de ce blog (et d'autres goodies que la décence m'empêche de mentionner ici).

Vous avez jusqu'au dimanche 19 juin, au soir à minuit pour commenter, partager, vous pâmer devant ma magnificence (ahem, pardon) ou juste me dire à quel point ils sont choux, mes chatons, même si en vrai, ils ne sont pas à moi (hélas).

Pour que tout se passe dans la joie et la bonne humour, quelques petits points :
  • C'est Titine qui se charge de l'envoi, ce sera donc à mes frais et je ne peux pas assurer une livraison hors de l'Union Européenne et j'en suis fort navrée. De même, je ne peux pas être tenue pour responsable des aléas de notre chère Poste.
  • Le gagnant sera prévenu par tous les moyens mis à ma disposition et il aura une semaine pour me répondre et m'envoyer son adresse postale. Sans réponse de sa part, re-tirage au sort épicétou.
  • Sachant que le petit dessin prévu n'est pas encore fait, il faudra compter quelques jours de latence (c'est le bonheur de la personnalisation !) entre la désignation du gagnant et l'expédition.

Voilou, vous êtes des amours, 
je vous embrasse !

lundi 13 juin 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #10


Youhou, déjà le dixième C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? Incroyable. Vraiment. Parce que la constance, ce n'est pas quelque chose qui me caractérise normalement. Comme quoi, tout arrive. Cette semaine fut totalement hybride : partagée en la dépression/pluie qui tombe du ciel et l'admiration devant les 500 grammes x3 des chatons. Pas beaucoup de lecture du coup, on peut difficilement lire et être ébahi en même temps. Comme d'hab, vous pouvez retrouver l'intégralité des liens sur le blog de Galleane, merci à elle.

Les trois questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?



La Semaine Passée
Vous vous souvenez du premier tome de La Fille du Futur que j'avais adoré, ce fut aussi le cas avec ce deuxième opus, nous avons cette fois-ci le point de vue de Pénélope, la fameuse fille du futur, qui revient parmi nous (ou presque, l'action se passe en 2020). Je vais sans doute écrire une chronique bientôt (je suis hyper en retard, désolée) mais *spoiler* Nathalie Stragier nous offre vraiment une super série, originale, traitant de sujets actuels et importants, enrobée dans un style agréable et un humour décapant. La suite ne viendra qu'en 2017 et ça semble vraiment looooonnnggg. J'ai lu Replay dans le cadre du Club de Lecture de Mango & Salt, le point de démarrage de l'histoire est sympa : un quarantenaire meurt d'une crise cardiaque et se réveille en pleine forme à l'âge de 18 ans, il a alors une nouvelle vie à vivre, de nouveaux choix à faire, mais je ne suis pas vraiment rentrée dans l'histoire, le personnage principal n'est pas franchement attachant et on se fiche un peu de ce qu'il peut lui arriver. Je l'ai néanmoins terminé et j'ai passé un bon moment mais ce roman ne restera pas dans les annales de Titine... J'avance tranquillou dans mes séries avec le troisième tome de Gardiens des Cités Perdues, Le Grand Brasier et c'est toujours un vrai plaisir de suivre Sophie et ses amis.
Un abandon, malheureusement, avec ce livre reçu de la dernière Masse Critique Babelio. Je ne publierai pas ma chronique sur le blog (je n'ai pas grand-chose à dire) mais si vous voulez savoir un peu plus en détail ce que j'en ai pensé, vous pouvez aller jeter un œil sur Babelio (en suivant ce lien) et chercher le petit Broco qui se sauve en courant.


Currently Reading, là tout de suite
 Je suis plongée dans L’Été avant la Guerre, le nouveau Helen Simonson dont j'avais beaucoup aimé La Dernière Conquête du Major Pettigrew. A la page 103, je suis curieuse de voir où l'autrice va nous emmener, les personnages sont très charismatiques et la campagne anglaise décrite semble magnifique et très pittoresque.


La Semaine Prochaine
Je n'ai pas vraiment d'envie particulière, seulement une petite préférence pour des livres plus faciles peut-être, du young adult par exemple. Ma concentration se fait un peu la malle en ce moment, la faute à tout un tas de machins. On se base donc sur ces trois-là et on avisera par la suite (vous notez le pauvre Morwenna qui continue à apparaître ici semaine après semaine, personne n'est partant pour une Lecture Commune des fois ? Ça me foutrait un coup de pied aux fesses, parfois c'est agréable ^^)

Persuadée que les achats des différents paquets de croquettes et des sacs de litière ne vous intéresseraient pas, il n'y a pas de craquage de slip cette semaine, j'ai été très raisonnable !

Et comme je sais que vous n'allez pas passer une bonne journée sans une jolie photo de chaton (plus efficace que des antidépresseurs, ces bestioles-là), c'est cadeau, ça me fait plaisir :


Les trois grandissent bien et commencent à faire des bêtises (genre manger les coins de mes bouquins, les vilains, ils ont de la chance d'être mignon ^^).

Cette semaine sur le blog, vous avez pu lire la chronique d'Everything Everything et un Trois Livres légèrement décevant.

Stay Tunned ! Petite surprise cette semaine sur la page Facebook !

Et vous, que lisez-vous aujourd'hui ?

Bonne semaine de lecture à vous tous, 
je vous bisouille affectueusement.


vendredi 10 juin 2016

Trois Livres #7


Trois bouquins de nouveau pour cette catégorie qui, décidément, porte bien son nom, n'est-il pas ? Malheureusement, pas de lecture excellente (mais une très bien tout de même) cette fois-ci, on va essayer de se rattraper la prochaine fois ! 

*********

Jour Quatre
de Sarah Lotz
Fleuve Noir - Mars 2016 - 9782265098039

Bon bon bon... J'ai parlé de ce bouquin dans un C'est Lundi si je me souviens bien, j'étais toute enthousiaste à l'idée de le commencer parce que j'ai adoré le premier livre de Sarah Lotz, malgré son immense bizarrerie (et c'était rien de le dire) mais là, c'est la grosse cata...

Petit résumé vite fait : Tout va bien dans le bateau de croisière Forveros jusqu'au jour où ça ne va plus (haha)(sorry). En gros, les moteurs lâchent, le navire est immobilisé en pleine mer, sans aucun moyen de contacter la terre et comble du comble, le paranormal s'invite à la fête.

2/5
D'abord, il faut avouer que j'ai été un chouia déçu en me rendant compte que Jour Quatre n'était pas la suite directe de Trois, celui que j'avais aimé, ce n'est pas franchement cool de la part de Fleuve Noir de reprendre le même code graphique de la couverture du premier, tromperie et manipulation ^^. Malgré tout, j'étais tout de même impatiente de la commencer, cette histoire de paquebot et de fantômes me bottait bien. Mais c'est totalement raté. Les personnages ne sont ni attachants, ni intéressants et absolument pas creusés, beaucoup de mystères les entourent, trop de mystères, à chaque page apparaît sa petite annonce qui ne trouvera pas de résolutions et si ça crée une envie de lire la suite, ça se termine en frustration et c'est vraiment dommage. Le côté paranormal n'est pas bien mis en valeur et on ne s'inquiète JAMAIS pour les personnages, j'en étais presque à être pressée qu'ils crèvent tous, qu'on passe à autre chose... Et cette fin... Autant une fin un peu ambiguë ne me dérange pas, mais là non, c'est trop. Aucun intérêt. Bref, empressons-nous d'oublier.

*********

La Doublure
de Meg Wolitzer
Rue Fromentin - Janvier 2016 -  9782919547449

J'aime beaucoup cette autrice, j'ai dû lire tous ses livres, comme La Position ou Les Intéressants (La Position reste mon favori) et, comme en plus, j'apprécie énormément cette maison d'édition (qui publie l'une de mes autrices préférées J. Courtney Sullivan), c'est sans hésitation que je me suis précipité vers ce bouquin dès sa sortie. Malheureusement, bien que ce ne soit pas une déception, La Doublure est bien loin d'être le livre de l'année (ou même du mois).

Joan, 64 ans, décide de quitter son écrivain de mari dans l'avion qui les emmène récupérer le prix littéraire prestigieux que celui-ci vient de gagner. C'est l'occasion pour elle que réfléchir ce que fut leur vie commune et sur ses propres aspirations.

3/5
Tout le roman est construit comme un monologue de Joan, qui revient sur la trajectoire de sa vie, sur le pourquoi et le comment ils en sont tous les deux arrivés là. Et à chaque page qui se tourne, nous comprenons de mieux en mieux cette femme et ses choix (malgré quelques claques qui se perdent). C'est un livre très intéressant, qui donne vraiment à réfléchir sur la place des femmes dans le monde littéraire mais pas que. Joan sacrifie beaucoup de choses au profit de son soi-disant génie de mari, qui prend tout cela pour acquis. L'écriture est belle et très juste un véritable vivier de citations sur la vie de couple, qui m'ont fait hurler de rire (jaune) mais malheureusement, quelque chose a manqué. J'ai aussi énormément regretté que le choix de l'éditeur de ne pas reprendre le titre original The Wife et nous imposer La Doublure, titre qui dévoile quasiment l'intégralité de l'intrigue dès que l'on passe les 20 premières pages et qui gâche considérablement la surprise finale. Un chouette roman sur les relations humaines mais auquel il manque quelque chose que j'ai bien du mal à cerner. Dommage. Mais cela ne m'empêchera pas de lire la prochaine sortie de Meg Wolitzer !
"Et moi, blonde, mince, vieillissante mais préservée dans l'acidité d'un long mariage. Les sucs conjugaux me maintenaient en vie, me permettaient de tenir le coup. Joe et moi nagions tous les deux dans le bocal. Et j'y nageais seule, chaque fois qu'il sortait embrasser les tendres parties de Merry Cheslin. Et ensuite, épuisé, il revenait toujours nager vers moi."
*********

Poulets Grillés
de Sophie Hénaff
Albin Michel - Avril 2015 - 9782226314710
(en poche chez Livre de Poche depuis le 30 mars 2016)

J'ai l'impression que ça devient une habitude ici, de présenter un roman à l'heure où son tome 2 parait en librairie. C'était le cas pour le premier tome des Sept Sœurs, c'est maintenant au tour de Poulets Grillés de pointer le bout de son bec. C'est d'abord le titre et sa promesse de passer un moment drôle qui m'ont fait me tourner vers ce livre et je n'ai pas été déçu (ou très peu !).

Poulets Grillés, c'est l'histoire d'une nouvelle brigade de police, regroupant tous les bras cassés du 36 Quai des Orfèvres, ceux dont on ne veut plus mais dont on ne peut pas se débarrasser, les alcoolos, les dépressifs, les grandes gueules, etc. Mais l'officier en charge, la Commissaire Anne Capestan, prend tout de même son rôle très au sérieux et décide de transformer cette punition en chasse acharnée pour la résolution des Affaires Classées ou abandonnées qu'on leur a confiées.

3,5/5
Véritable ovni littéraire dans la scène du polar français, Poulets Grillés démarre plutôt lentement, le temps de mettre en place la fameuse brigade et les différents protagonistes qui vont y bosser. Une fois les présentations faites, le bureau aménagé et les boites de dossier ouvertes, on entre dans le cœur du sujet, les personnalités de tout ce beau monde se dévoilent et on se prend rapidement d'affection pour eux (comme une envie de faire un gros câlin à celui que tout le monde prend pour le porte-poisse, le chat noir de la police, Torrez, qui se révèle être une espèce de gros nounours adorable). Les répliques volent haut et on glousse devant la répartie de certains personnages et les actes des autres (le cyber-enquêteur incapable de penser à rechercher quelqu'un sur Facebook par exemple). Une vraie réussite pour ce polar à l'allure faussement classique qui a peut-être manqué d'un tout petit peu d’approfondissement pour moi mais j'ai tout de même hâte de lire leur deuxième aventure/enquête Rester groupés, parue il y a peu. 

mercredi 8 juin 2016

"Everything Everything" de Nicola Yoon

Bayard - Avril 2016
9782747052788

Mon premier tsum-tsum... Salut, j'ai 5 ans. D'ailleurs, quelqu'un sait qui c'est, ce perso ? Je l'ai juste trouvé trop meugnon !
Vous connaissez le principe qui consiste à acheter un bouquin juste pour sa couverture ? Oui ? Eh bien, voilà, ce fut le cas ici... Franchement, ce truc n'est-il pas trop joli ? Et pour le coup, niveau interprétation de l'image par rapport au texte, il y a de quoi faire ! Mais est-ce que le contenu est à la hauteur de son apparence ? Oui et non. C'est parti pour l'explication de texte.

De quoi ça parle
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Et ça donne quoi
La maladie de l'enfant-bulle est l'une de ces maladies qui reviennent souvent dans les séries médicales qui vous êtes adeptes du genre. On y voit souvent un jeune enfant, coincé derrière un mur de plastique transparent, que ces parents ne peuvent à peine toucher sous peine de le voir mourir, terrassé par les milliers de bactéries et de virus que l'on transporte constamment sur nous et sur nos vêtements. Ici, nous rencontrons Madeline qui, à 18 ans, est déjà bien plus âgée que l'image renvoyée habituellement. La jeune fille n'est jamais sortie de chez elle, ne voit que sa mère et son infirmière Carla et vit plutôt bien dans le monde blanc et aseptisé qui l'entoure, les livres et son imagination aidant. Pourtant, comme le résumé l'indique, tout va basculer le jour où Olly emménage à côté. Et là, vous vous dîtes "pouah l'histoire d'amour de base, bien gnangnan". Et vous auriez raison. Mais elle est amenée fort joliment. Les deux ados vont d'abord communiquer uniquement par mail puis vont tout risquer pour se rencontrer en toute sécurité pour Madeline.

Le récit devient alors très romantique, comme un Roméo et Juliette moderne et médical, c'est assez agréable et bien retranscrit sans être non plus très très crédible. Que Madeline tombe sous le charme du premier beau garçon qui passe, soit, elle ne connaît rien d'autre. Qu'Olly plonge sans réfléchir pour cette fille étrange sans l'avoir rencontré, bon, bof, mais, que voulez-vous, je suis une vieille bique... Toutefois, le roman est court, il semble donc normal que tout aille très vite. L'écriture est simple mais fluide et agréable. Notons l'originalité de la mise en page et l'insertion souvent drôle de petits schémas et de dessins censés être fait par Madeline.

Je ne vais rien spoiler, ce ne serait vraiment pas cool mais honnêtement, je n'ai pas trouvé que la révélation soit si surprenante que ça. Je ne sais pas si c'est moi ou je connaissais trop cette maladie (Urgences, Grey's Anatomy, Recherche web, etc....) mais j'ai senti venir le truc à 50 kilomètres (au moins). Ce qui n'empêche absolument le fait que j'ai passé un bon moment, j’espérais juste me tromper et que l'autrice arrive finalement à me surprendre, ce qui ne fut pas le cas, hélas. J'ai aussi trouvé que la conclusion laissait un peu à désirer. En gros, quand quelqu'un fait quelque chose de mal, vous vous attendez à ce qu'il soit puni pour ça, non ? Pas que rien ne change dans sa vie... Si vous l'avez lu et que vous voyez de quoi je parle, je serais vraiment curieuse de savoir ce que vous en pensez.

3/5

En Bref
Une jolie petite histoire d'amour avec une construction originale mais qui ne tient pas tout à fait la longueur. On passe néanmoins un bon moment et je le recommande vivement si vous avez besoin de vous détendre. Les personnages sont vraiment sympathiques (trop meugnons même) et ça vous donne le smile, c'est parfois tout ce qui compte !

lundi 6 juin 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #8 et #9


Comme j'ai été une mauvaise élève (une mauvaise élève en vacances) et que j'ai loupé le C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? de la semaine dernière, je me rattrape avec un deux en un aujourd'hui. Quelle chance vous avez ! Pardon. Titine (c'est toujours moi) s'enflamme, elle a mal dormi (pour connaître le pourquoi de ce mauvais dodo, rendez-vous en fin d'article et attention, ça envoie du lourd en mignonitude). Comme d'hab, vous pouvez retrouver l'intégralité des liens sur le blog de Galleane, merci à elle.

Les trois petites questions du lundi :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Les deux semaines passées
Pas tant de lecture que ça pour deux semaines mais il faut dire que nous avons été bien occupés (et qu'apparemment, ce n'est pas près de s'arrêter). Par contre, niveau qualité, c'était de la bonne ! Tous les thrillers lus, Tout n'est pas perduAm Stram Gram ou Rêver (que j'ai fini dimanche, juste à temps pour l'inclure ici), ont envoyés du trash, du gore ou juste du violent. Je suis vraiment ravie de le noter (ne me prenez pas pour une folle) étant donné que j'avais trouvé les derniers lus un peu mous du genou. Lettres à Stella m'a sacrément fait voyager dans le temps (mais ça, vous le savez déjà) et j'ai bien aimé De l'autre côté du côté, même si j'ai trouvé I.R.L. de la même autrice bien meilleur. Mais le coup de cœur toutes catégories confondues de ces deux semaines est indéniablement Les Petites Reines qui m'a fait hurler de rire et qui m'a sacrément émue... Je vous en reparle bientôt !


Ce que je lis en ce moment
J'avais adoré le premier tome, Ne Ramenez Jamais Une Fille du Futur chez Vous, avec son mélange de voyage dans le temps, d'humour et de féminisme, j'ai donc hâte de découvrir sa suite, Ne Retournez Pas chez une Fille du Passé, qui vient tout juste de paraître (qui c'est qui a couru à la libraire le jour J ?!)(c'est Titine !!). Normalement, si j'ai tout bien compris, nous allons avoir le point de vue de la fameuse fille du futur en question ! Je vous en dis plus dès que je l'ai fini.


La Semaine Prochaine
Je ne sais pas trop quoi planifier pour la semaine prochaine, je suis sûre de devoir lire Ravie que j'ai gagné en Masse Critique Babelio et que je préfère lire rapido avant de l'oublier, ce qui serait dommage vu qu'il me fait pas mal envie quand même ! J'aimerais aussi poursuivre la série des Gardiens des Cités Perdues, sachant que le tome 4 vient de sortir. Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre est dans ma bibliothèque depuis des lustres mais je n'ai jamais eu le courage de le sortir étant donné la difficulté du thème mais le nouveau titre de l'autrice, Le Sel de nos Larmes, me fait très envie et je me suis promis de lire celui-ci avant de même penser à acheter ce petit nouveau. On essaye de brider quelques achats comme on peut ! 


Le Craquage de Slip


Une fois n'est pas coutume, je ne vous présente pas des bouquins mais des jeux ! Vous l'avez certainement vu dans mon bilan, Mister Pumpkins et moi avons participé à Ludiquest, un salon du jeu de société à St Etienne (la première passion de monsieur et la soon-to-be deuxième de votre servante) et forcément, vu qu'on ne sait tenir ni nous-mêmes, ni notre porte-monnaie, nous avons fait quelques emplettes. Rassurez-vous, sur les 5 que je vous présente aujourd'hui, nous en avons acheté "seulement" deux sur place, je me suis simplement dit que ça pourrait être sympa de vous en présenter d'autres, jouables à deux ou entre amis. A mon humble avis, le jeu de société fait partie de l'avenir de la communication entre les personnes. Après tant d'années à communiquer presque uniquement sur Facebook, ça fait parfois du bien de suivre quelques règles établies et de consacrer totalement une heure de son temps aux gens qui jouent en face de vous ! Si ce genre d'articles vous intéresse, n'hésitez pas à me le faire savoir, nous pouvons vous en bricoler quelques-uns. 

Donc, achetés sur place :
  • Takenoko, une histoire de jardin, d'empereur chinois et de panda, à partir de deux (on a essayé, c'est très sympa) dans un univers sucré, kawai et drôle, très abordable pour les enfants et adorables pour les adultes.
  • Sol, une aventure piquée aux conquistadors, sur un plateau en plusieurs dimensions. Vous devez chercher des indices afin de découvrir dans quel temple est planqué le trésor. Vachement bien à deux, nous n'avons pas essayé à plus mais on soupçonne un manque de place sur le plateau. Idem, très facilement abordable pour des enfants à partir de 7-8 ans.
Les autres, qui sont à nous et qu'on joue souvent avec (je parle toujours bizarre quand il est question de jeux) :
  • Les Princes de Catane : Jeu uniquement pour deux et inspiré du célèbre jeu de plateau Catane. Tel un Age of Empire, vous construisez votre cité, en amassant des ressources à coup de dès (Hazard is a bitch). Les parties sont assez longues et prennent beaucoup de place mais c'est vraiment un jeu parfait pour deux personnes qui ne veulent pas se prendre la tête.  Il y a beaucoup d'extensions, histoire de ne pas faire le tour trop rapidement.
  • Blanc Manger Coco : Alors là, attention. Ceci n'est pas un jeu à faire avec des enfants ou même en présence d'enfant. Ceci n'est pas non plus à faire en présence de personnes ayant un sens de l'humour et du second degré au ras des pâquerettes. En gros, vous êtes trois ou plus et piochez un certain nombre de cartes, le maître de jeu pioche une carte question du style : "que dois-je faire le samedi après-midi ?", les autres possèdent plusieurs cartes et doivent choisir celle qui, selon eux, fera le plus rire le maître de jeu. Les cartes réponses vont du plus simple, au plus drôle en passant par le monstrueux. Les conjugaisons sont énormes et les crises de fou-rire (et croyez-moi, ça sent le vécu) sont infinies. Par contre, porno, humour trash et scato sont au rendez-vous, faites gaffe avec qui vous jouez.
  • 7 Wonders Duel : Peut-être connaissez-vous déjà le jeu de plateau multi-récompensé 7 Wonders ? Voici la version pour deux joueurs. Le principe est le même : construire ses merveilles avant son adversaire en accumulant les ressources et les points de victoire, c'est sympa, on peut jouer en faisant autre chose (genre regarder Top Chef)(ou le Meilleur Pâtissier) et c'est très prenant.
Bon, ceci n'est qu'une petite sélection selon mes propres goûts (vous avez sans doute capté que j'aimais les constructions de ville, c'est mon gène Age Of Empire) mais il en existe une multitude d'autres tout aussi bien !

Sinon, la nouveauté de la semaine qui va sans doute me prendre une bonne grosse partie de mon temps libre, c'est ça :


Surprise en rentrant de la Gay Pride de Lille samedi, une chatte errante nous a refilé ses trois chatons d'environ un mois et demi. Voilà. On a déjà trois chats à nous. C'est le drame, la cata, l’apocalypse. On est des bisounours, on ne peut pas les foutre dehors. Alors on s'en occupe et on espère leur trouver une famille sympa (que je vais sélectionner, parce que je suis psychorigide et méfiante) avant de craquer et de se faire manger par nos bestioles à poil.

Voilà, si je disparais, vous saurez ce qu'il m'est arrivé.

Cette semaine, vous avez pu lire sur ce blog : Lettres à Stella et le bilan du mois de Mai. Le concours Instagram a très bien marché et j'en suis vraiment ravie (et soulagée)(grande angoissée, hello) et je vous en remercie !!!

Et vous, que lisez-vous aujourd'hui ? Et à quoi jouez-vous en ce moment ?

Bonne semaine de lecture à vous tous, 
je vous bisouille affectueusement.

vendredi 3 juin 2016

Bilan #10 Mai 2016


Comme annoncé dans le bilan du mois d'Avril, on continue dans la foulée du bilan pauvre en matières grasses parce Titine (c'est moi Titine) est devenue une flemmarde du bilan et elle le revendique, de la même manière qu'elle revendique son boycott du repassage (c'est contre ma religion). On a les combats que l'on peut, voilà les miens (et croyez-moi, ils ne sont pas toujours faciles à défendre !).

      BILAN MAI 2016    
17 lectures
dont 1 bd

Le TOP de Mai
Chronique de Memorex à venir

*********
Les très très très bien
Chronique de Ne Pars Pas Sans Moi à venir
Chronique de Les Mystères de Larispem à venir
Chronique de Trashed à venir
Chronique de Tout n'est pas perdu à venir

*********
Les Bien
Chronique de 89 Mois à venir
Chronique de Everything Everything à venir

*********
Les déceptions

Côté Challenge
Challenge des 100 Livres : *sifflote en regardant ailleurs*
2016 Reading Challenge sur Goodreads : 93 lus sur 160, ça continue son petit bonhomme de chemin, avec une confortable avance de 26 livres à ce jour.
Challenge Livraddict En 2016 Je compte mes pages : j'ajoute 7777 pages (j'adore ce chiffre ^^) à mon total de 29057, ce qui nous donne 36834 pages. Tout va plutôt bien dans le meilleur des mondes.

Blablablog
Beaucoup de bonnes choses ce mois-ci pour le blog ! Deux concours gagnés (Merci ma chère Carnet Parisien et l'autre, c'est encore une surprise ^^), deux propositions de service DE presse qui furent deux beaux coups de cœur, Trésor et Lettres à Stella et une sélection à une masse critique Babelio. Titine devrait arrêter de se plaindre, Titine est plutôt chanceuse. Côté vadrouille, j'ai pu partir à la découverte du premier salon consacré au jeu de société de St Etienne, Ludiquest et c'était vraiment génial !! Vous aurez sans doute un peu "game haul" dans le prochain C'est Lundi parce qu'on a carrément craqué le slip, M.Pumpkins et moi (pour une fois que c'est pas que moi toute seule d'ailleurs, ça soulage). J'ai juste loupé Les Imaginales cette année, ce qui me fout un peu le bourdon...


Ce mois-ci 

Et n'oubliez pas le concours instagram qui court encore jusqu'à samedi soir minuit !!!

Je vous bisouille bien cordialement ;)

Je tiens à préciser que cette abomination n'est absolument pas de mon fait....

mercredi 1 juin 2016

"Lettres à Stella" d'Iona Grey

Les Escales - mai 2016
9782365691628


C'est avec une fierté et une joie immense que je vous propose aujourd'hui le premier concours de toute l'histoire de cet humble blog ! Je remercie de tout mon petit cœur de beurre les éditions Les Escales (et Jade) de m'avoir permis de vous offrir ce merveilleux roman qu'est Lettres à Stella. Pour participer, c'est sur Instagram que ça se passe ! Pour ceux qui n'y sont pas (mais qu'est-ce que vous attendez ?!), n'ayez crainte, Maman Valentine vous prépare un petit quelque chose spécial Facebook et Twitter incessamment sous peu. Place à la chronique maintenant, en espérant que cela vous donne envie de concourir !

De quoi ça parle
À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps. 1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n'a qu'une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s'accrocher sont les lettres qu'ils s'écrivent, promesses d'un bonheur à venir. Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d'un avenir meilleur. 

Et ça donne quoi
Nous sommes ici dans une magnifique histoire d'amour. Voilà, comme ça vous êtes prévenus. Pourtant, point de sentiments dégoulinants, point d'émotions tapageuses, nos pauvres personnages ne vont pas avoir que des moments faciles et remplis des paillettes de l'amour. La période qui sert de toile de fond n'est déjà pas tendre, la seconde guerre mondiale, le Blitz, les combats aériens, la faim ne vont pas aider les deux amoureux à vivre sereinement leur passion. Pourtant, la guerre n'est qu'un prétexte, les véritables difficultés ne sont pas forcément là où on le croit. L'alternance passé et présent n'est pas particulièrement originale mais si ça fait déjà un petit bout de temps que vous me suivez, vous avez sans doute remarqué que c'est un procédé qui me plaît assez car il permet de découvrir petit à petit les tenants et les aboutissants de l'histoire (celle avec un grand H et celle avec un petit). 

Ici, tout cela fonctionne très bien et on note assez rapidement un parallèle fort judicieux entre Stella, jeune fille à la recherche du bonheur sous les bombes et Jess, demoiselle abîmée par la vie et qui échappe de peu aux coups de son compagnon. C'est elle, Jess, qui va faire le lien entre les deux époques mais aussi entre les deux anciens amants, en retrouvant des lettres, oubliées dans un tiroir et en se lançant à cœur perdu dans cette recherche du passé. Puis, petit à petit, la symétrie de leurs deux parcours va apparaître et donner encore plus de poids à cette histoire de femmes bafouées qui n'a, malheureusement, ni âge, ni époque.

Les deux femmes prouvent, à de nombreuses reprises, une force assez étonnante contre les nombreux revers qu'elles subissent et je suis tombée sous le charme de leurs deux caractères. Les deux hommes, les deux intérêts amoureux, ne m'ont pas fait le même effet, si Dan représente la quintessence du héros romantique, beau, charmeur sensible, intelligent et chevaleresque (oui, c'est un peu cliché mais on s'en fiche !), Will semble bien pâlichon à côté. Mais que voulez-vous, tout le monde ne peut pas être Captain America (même si je ne trouve aucun charme à ce pauvre bonhomme, d'ailleurs)(on va dire un Captain croisé avec un Roméo, ça devrait faire la blague).

Comme je vous l'ai dit, l'histoire ne semble pas très originale au premier abord mais le penser serait finalement une erreur et serait sans compter avec la magnifique écriture de l'autrice qui arrive à nous plonger, sans aucun retour possible (du moins jusqu'à la dernière page), dans cette époque difficile et à nous la rendre étonnamment vivante, tant par les descriptions, les personnages secondaires passionnants et les nombreuses lettres que vont s'échanger nos deux héros. La découverte de l'amour, la dureté de la séparation, la peur de la perte, tout y est décrit de façon très prenante et j'ai tremblé jusqu'à la fin en priant pour que les deux amants se retrouvent (et c'est là que l'alternance passé/présent prend tout son sens !).

4/5

En Bref
Un merveilleux roman sur l'amour mais aussi sur l'espoir : l'espoir de la fin d'une guerre, l'espoir des retrouvailles, l'espoir d'un bonheur tant attendu. C'est une lecture qui serre le cœur tout du long, portée pour une écriture sobre et délicate mais bougrement efficace. Suivre le destin de Dan et de Stella à travers le temps n'est pas vraiment de tout repos tant les émotions sont au rendez-vous mais le voyage vaut vraiment le coup ! Vous l'aurez compris, c'est un très joli coup de cœur pour Lettres à Stella et pour son histoire qui n'a rien à envier au Notebook (Ryan Gosling y compris) <3



! Concours Terminé !
! Rappel Concours !

Le concours se déroule uniquement sur INSTAGRAM, sur CE POST ! Les règles sont spécifiées sous la photo. Je ne pourrais pas prendre en compte les participations ici, j'en suis navrée (ce sera pour la prochaine fois !). Vous avez jusqu'au samedi 4 juin au soir (minuit) pour participer. Futur gagnant, le mot d'ordre sera : attention à tes notifications et à ton instadirect !!