vendredi 18 août 2017

- Forbidden -

- Forbidden -
Tabitha Suzuma
Éd. Milady

Tel que vous voyez Flash ci-dessus, c'était ma tête au début, au milieu et à la fin de ce roman. Oui. Je préfère le dire dès les premières lignes, cette chronique ne va ABSOLUMENT pas être objective. Je vais probablement dire "C'est nul" une paire de fois, mais c'est bien sûr un avis qui n'engage que moi (et Broco) et qui n'insulte en aucun cas ceux, et ils sont nombreux, qui ont aimé ce roman. Si les spoilers de toute sorte vous dégoûtent, vous effrayent ou vous révoltent, fuyez pendant qu'il est encore temps, pauvres fous ! 

Ma lecture de Forbidden n'est due qu'à ma curiosité ABSOLUMENT maladive (et catastrophique) de tout ce qui "choque" et fait un foin sur le net. Je suis certaine que vous n'êtes pas non plus passés à côté des avis élogieux, voire dithyrambiques, qui ont suivi la sortie anglaise de ce titre. Par contre, il a fallu attendre beaucoup de temps pour avoir une traduction française. Frileux, les éditeurs ? Sans doute. Le sujet, comme vous allez le voir, est vraiment étrange et, je ne vais pas mâcher mes mots, bien peu ragoutant.

Si cette longue introduction ne vous a pas convaincu de fermer l'onglet de votre navigateur, allons-y gaiement et parlons de ce roman...

Le résumé interdit




Il ne reste plus grand-chose de la famille Whiteley. Le père a refait sa vie à l'autre bout du monde, la mère essaie d'en faire autant. Elle dépense plus d'argent chaque mois en alcool et en fringues qu'en pension alimentaire pour ses cinq enfants. Dans la débâcle, les deux aînés, Maya et Lochan, seize et dix-sept ans, décident de prendre les choses en main. En effet, si les services sociaux s'en mêlent, ils seront séparés, placés dans des foyers aux quatre coins du pays. Luttant ensemble pour maintenir leur famille unie, ils partagent les mêmes joies et les mêmes peines. Mais peuvent-ils vraiment s'avouer ce qu'ils ressentent l'un pour l'autre ?






L'avis ahuri

Pour être totalement honnête avec vous, Forbidden et moi, on ne partait pas du tout sur une bonne entente. Le pitch, un frère et une sœur qui tombent amoureux et qui vont forcément faire ce que font les gens quand ils s'aiment (du sexe) (même si c'est pas obligatoire me direz-vous), me faisait déjà lever les sourcils jusqu'à la racine des cheveux. J'ai beau clamer et chanter mon ouverture d'esprit sur tous les toits, il y a tout de même certaines choses qui heurtent ma petite sensibilité, que voulez-vous. Néanmoins, j'ai essayé de garder mes sentiments pour moi en espérant un revirement du style "ils ne sont pas vraiment du même sang, mais famille recomposée ou quoi ou qu'est-ce", genre Did I mention I love you... Eh ben, non. Voilà qui m'apprendra à espérer, hein.

Une fois que j'ai compris, mes écoutilles et ma tolérance se sont refermées comme des petites huitres. Et c'est allé de mal en pis.

La situation familiale dans laquelle nous sommes plongés est déjà pas mal traumatisante. Les enfants, nombreux, sont complètement délaissés par leur mère, plus occupée à séduire son bonhomme, qu'à nourrir le fruit de ses relations sexuelles. Résultat, c'est Lochan, le plus vieux, et Maya, la deuxième, qui portent le quotidien sur leurs frêles épaules d'adolescents. Et là déjà, même si j'ai compati à leur désarroi, ça m'a agacé, que font les services sociaux ? Enfin bref, ce n'est pas vraiment le propos... Toujours est-il que je ne me suis pas attachée une seule seconde à ces deux personnages. Certes, il est beau. Certes, elle est belle. Mais quid du fond ? De la personnalité ? Ils sont lisses comme le visage de Sharon Stone en couverture de Vogue.

Est alors arrivé le passage qui a fait basculer Titine du côté obscur. Pour vous situer le contexte, Lochan est en train de danser un slow avec sa sœur, Maya :
Et subitement, surgie de nulle part, je suis conscient d’une autre sensation – un curieux fourmillement monte en moi, suivi d’une pression familière du côté du bas-ventre !
Voilà. Une connexion a sauté dans ma cervelle et je me suis soudainement rappelé que, oui, nous allions bien avoir droit à une relation amoureuse incestueuse. Et moi, j'ai déjà donné avec Cersei et Jamie, y a plus de place pour une autre.


Ensuite, ce fut le déclin total, et pendant BEAUCOUP TROP de pages, nous avons droit aux larmoyances des deux parties, sur le pourquoi ils ne peuvent pas être ensemble alors qu'ils en ont méga envie (rappelons que ce sont des ados et que leurs hormones sont en totale ébullition). Bisous volés, caresses cachées, étreintes secrètes et re-larmoyances derrière. Bon sang, je ne vous raconte pas comment j'ai eu envie de secouer ce petit monde et leur dire d'aller voir un psy. Parce que, et je pose ici une alerte à la psychologie de comptoir, c'est clairement de ça dont ils ont besoin, pas de faire un câlin. La tentative de reconstruction d'une cellule familiale, stable, harmonieuse et "idéale et normale", comme celle qui leur a manqué, est beaucoup trop évidente pour ne pas poser problème ici.

Et ce cercle d'autoflagellation et de passage à l'acte malgré la culpabilité va tourner jusqu'à la toute fin, assez horrible d'ailleurs. Croyez-moi bien quand je vous dis que j'ai failli abandonner le bouzin 50 fois par pages. Bon sang que c'était long. Bon sang, comme on s'y attend à cette fin, terrible certes, mais tire-larmes au possible. De toute façon, au point où j'en étais, une météorite serait tombée sur la maison en tuant tout le monde, j'aurais acquiescé en hurlant à la punition divine et au jugement dernier.


Que dire de l'écriture ? C'est TOO MUCH. Les deux personnages arrivent à vous sortir des phrases que Shakespeare aurait trouvées trop niaises et surfaites pour les caser dans Roméo et Juliette. Même dans la comédie musicale française, d'ailleurs, ils n'ont pas osé. Je ne demande pas qu'un adolescent ne parle qu'en langage sms ou comme un demeuré dans un roman mais là, je n'y ai pas cru une seule seconde. J'ajoute à cela que, mais c'est peut-être la traduction qui doit être mise en cause, j'ai dû relire certaines phrases 5 fois pour en comprendre le sens. Voilà qui était très vexant pour mon intellect.

Je sens que je vais me faire des ennemis, haha. Mais j'ai pourtant l'impression que ce roman ne doit son succès qu'à son côté sulfureux plus qu'à ses qualités narratives. Si l'histoire autour de la situation familiale est intéressante et aurait pu donner quelque chose de très passionnant, avec ces deux ados qui portent tout à bout de bras, la romance incompréhensible et bancale prend beaucoup trop de place et gâche le peu que j'ai apprécié. Même en acceptant la relation chelou de Lochan et Maya, ces sempiternelles répétitions sur le pourquoi de l'interdit de l'inceste, ces interrogations sur leurs propres sentiments, sur comment essayer de ne plus les ressentir (une bonne douche froide et un tour sur You Porn et on en parle plus), c'est insupportable. Et cette tentative de justification en comparant l'inceste (puni par la loi) et l'adultère (non puni par la loi), non mais WTF ???!!! Je ne sais plus quoi dire. Même les chattes font fuir leurs chatons en âge de se reproduire pour éviter la consanguinité, que voulez-vous que je vous dise de plus.
Même les relations adultères, ou bien celles où une personne exerce un pouvoir affectif sur l’autre, sont tolérées, en dépit du tort qu’elles sont susceptibles de causer. Dans notre société progressiste et permissive, les relations dysfonctionnelles et abusives sont admises, mais pas la nôtre. Je ne vois aucun autre amour qui provoque une telle levée de boucliers, et pourtant il est si profond, passionné, attentionné et puissant que si l’on nous forçait à nous séparer, nous en concevrions une douleur inimaginable. Pourquoi la société tiendrait-elle tant à nous punir ? Est-ce notre faute si nous avons été engendrés par la même femme ?
C'est du délire total. Ça en est presque dangereux maintenant que j'y pense. Et oui, bien sûr, les relations abusives sont évidemment tolérées par la société, souvenez-vous de tous ces hommes faisant un high five au juge durant leur procès. Pour moi, Forbidden tient plus de la dark romance que de la jolie petite histoire d'amour contrariée. Et même si cet avis n'engage toujours que moi, je vous avoue que j'ai eu bien des difficultés à justifier ma lecture de ce roman à ceux qui m'interrogeaient sur ma lecture en cours. J'ai même eu droit à un magnifique "Ah mais oui, c'est vrai que tu adores les films d'horreur, toi". J'ai ri.


Une légende est-elle
vraiment nécessaire ?
En Bref

Voili voilou. Plusieurs semaines après ma lecture, je reste la représentation la plus parfaite de la perplexitude. Par contre, je suis contente d'une chose : j'ai rarement l'occasion de sortir ce Broco colère de son dossier, et ça me met en joie. On va dire que c'est le côté positif de cette lecture abominable, qui, sans me laisser de marbre, m'a prodigieusement énervée ! (Encore une fois, que font les services sociaux ? C'est quasi un cas d'école là, la mère n'est pas censée être un minimum punie pour abandon ou que sais-je ?!). Bref, j'ai l'impression d'avoir tout dit. Je réitère l'avertissement posé en introduction, cet avis n'engage que moi et mes goûts. Bien sûr, je ne conseille à personne de le lire, ce serait sacrément hypocrite de ma part, mais pourquoi ne pas y jeter un œil, histoire que je me sente moins seule au milieu de toutes ses excellentes notes ? Siouplé ? 😁

48 commentaires:

  1. Merci pour cet avis, je me sens moins seule à ne pas avoir aimé et à avoir une curiosité maladive qui me perdra !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah OUUUUFFFF !!! J'avais vraiment la trouille de publier cet avis, tant je me sentais toute seule dans mon ressenti et ma curiosité qui me perdra :p Tu me rassures !

      Supprimer
  2. Je dois avouer que ça ne me tente pas DU TOUT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais dû rester sur ce ressenti aussi ! Parce qu'il ne me tentait pas non plus et voilà on en est maintenant xD

      Supprimer
  3. Je ne me suis jamais intéressée à ce livre (juste parce que je ne suis pas branchée romance/érotisme de manière générale) mais c'était une belle découverte grâce à toi ! Pas parce que je compte le lire (sûrement pas !) mais parce que ton avis m'a tellement fait rire ! J'adore te lire réagir, j'aurais probablement été la même et cette citation, mon dieu, mais qu'est-ce qu'elle m'a tuée xD Et la subtilité, dans tout ça ? L'arrivée progressive, le cheminement psychologique ? Nan ! Bang, direct ! Je trouve cette phrase magistrale xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhéhé si j'ai pu faire passer un bon moment à quelqu'un avec cette horrible expérience de lecture, j'en suis RAVIE ! xD

      Supprimer
  4. C'est qu'elle nous donnerait presque envie de le lire la bougresse ! Moi j'ai une curiosité morbide extrêmement élevée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NOOOOOONNNNN lutte contre cette envie, pauvre fou, tu vas perdre ton innocence, tes yeux vont couler dans tes orbites, ton cerveau va prendre feu !!! Sans blague, si ta curiosité morbide vient à atteindre le niveau de la mien (je ne lutte même plus...), fais moi signe ;)

      Supprimer
    2. T'sais, j'suis à ça de me procurer Outrage le livre-démon dont tout le monde parle avec horreur et dégoût... (je signale que j'en suis pas fière)

      Supprimer
    3. Haha mais dis donc, c'est qu'on fonctionne pareil ! xD (et j'en suis pas fière non plus)(ça ressemble presque à de l'autoflagellation à ce niveau-là ^^)

      Supprimer
  5. Coucou !
    Lorsque je l'ai vu passer sur les différents réseaux, j'ai eu un peu peur... Je ne l'ai pas lu, donc je ne vais pas commencer à le juger sans savoir, MAIS, merde quoi, le sujet est vachement trop glauque ! J'ai du mal à percevoir comment certaines personnes ont pu ressentir un coup de coeur. Enfiiiiiiin, je le lirai peut-être un jour, comme toi, par curiosité plutôt malsaine ahah , puis je m'en irais pleurer toutes les larmes de mon pauvre corps de chat pour l'avoir lu.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de ne pas juger sans savoir avec un sujet pareil franchement, je comprends tout à fait ! Je serais bien curieuse de connaitre ton avis, si un jour, tu te lances ! Ça pourrait être très drôle :p

      Supprimer
  6. Je l'ai en anglais mais je n'ai aucune envie de le lire, en réalité je voulais savoir si le sujet serait bien exploité, mais apparemment c'est l'excuse d'une histoire d'amour qui fait parler d'elle car elle est sulfureuse, et ça je déteste, je hais cette manière de faire. Quand on sait que beaucoup de viols se perpétuent dans l'intra familiale, donc l'inceste. Là elle transforme l'inceste en un sujet romantique. C'est quelque chose qui me fait sortir de mes gonds. J'adore ta critique, enfin une qui remette les pendules à l'heure. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi l'espoir que ce soit plus "malin" que juste une histoire d'amour bizarre, mais non -_- C'est vraiment glauque, vraiment. Et comme tu dis, c'est triste de se servir d'un sujet aussi dramatique pour faire parler de soi, rageant même !

      Et de rien ;)

      Supprimer
  7. Ah ouais quand même ^^ C'est forcément un livre qui va titiller notre ouverture d'esprit, nos "préjugés" et autres. J'ai également eu du mal avec le côté inceste, mais les personnages m'ont beaucoup touché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé De toute façon avec ce roman, c'est soit on est touché et ça va, soit on passe complètement à côté, comme moi !

      Supprimer
  8. J'ai adoré ce roman alors que je partais avec beaucoup beaucoup d'aprioris (dégoûtée, furieuse, etc), mais je comprends totalement ton avis (et tu m'as fait rire). C'est clair que les deux ont bien besoin d'un psy, on voit bien que leurs sentiments viennent bien de leur situation (quoi qu'ils en disent eux-même, de leur statut de personnages !). Mais j'ai été bouleversée, de mon côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pu être bouleversée par leur situation familiale (d'ailleurs, j'ai commencé par l'être !), aucun enfant ne devrait avoir à vivre une vie pareille. Mais malheureusement, le reste m'a tellement agacé que ça n'a pas duré ! :D

      Supprimer
  9. J'ai une curiosité morbide élevée aussi, mais il est goûts de question que je dépense un centime pour acheter un bouquin pareil. De toute façon, j'étais sûre que ça m'horripilerait.
    Et, je l'ai pas lu, mais dans lez principe, on était d'accord, t'as vu ? Au sujet d'une romance!!!
    (Sinon, j'ai failli faire une blague que je ne pourrais meme pas qualifier de douteuse vu comme c'était au-delà de tout) (spoiler, c'était en lien avec l'endroit où tu résides) (subtil, hein?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord pour le non-dépensage de fric, faut pas rigoler quand même.

      MAIS OUI ! On est d'accord, c'est fou :p En même temps, là, nous connaissant, c'est pas étonnant :p

      Et bien vu pour la blague, je t'avoue que j'y ai pensé ^^ mais que j'ai pas osé non plus pour les mêmes raisons que toi :p

      Supprimer
  10. Je ne sais trop sur quelle planète je vivais, mais je n'étais pas du tout au courant du succès de ce bouquin. Ni même du pitch. Il faut dire que la couv' suffit à me rebuter. En tout cas, merci, maintenant je suis certaine de n'avoir AUCUNE intention de lire. C'est glauque, ce truc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, on ne sait jamais, sur un malentendu, tu aurais pu te laisser tenter, maintenant tu es en sécurité comme ça !! :D

      Supprimer
    2. :p Mais je t'en prie ! Si je peux rendre service à la nation, je suis plus que ravie xD

      Supprimer
  11. J'ai d'abord pensé que ce livre s'adressait principalement à des adolescents. J'ai trouvé ce roman nunuche, longuet, pas crédible. J'aime bien ta comparaison avec DIMILY qui a au moins le mérite d'assumer son public. Bof bof mais j'ai trouvé que la fin n'était pas mauvaise, ça fait un bon point. Et pour LA scène, mon cerveau avait déjà décider de partir en vacances donc ça m'est passé au dessus ! 😄

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahahahahahaha mais oui ! Si j'ai passé un bon moment avec DIMILY, qu'est-ce qu'ils ont pu m'agacer à dire qu'ils étaient frères et sœurs ! Alors que 1. Ils se connaissent depuis 5 min et 2. Ils n'ont pas du tout les mêmes parents. C'est vraiment se créer des complications pour rien ^^
      La fin n'est pas mauvaise mais est tellement le résultat d'un tel enchaînement d'événements voulus horribles que j'étais presque à crier de joie sur mon canapé :p (la vilaine et méchante personne que je suis ^^)

      Supprimer
  12. Rho mais du coup j'ai envie de savoir comment ça finit moi !! Mais j'ai pas envie de le lire, même pour te rejoindre dans le clan des pas contents (j'ai déjà assez avec After que j'essaie de terminer huhu)

    Bon du coup, j'ai bien aimé ta chronique assez drôle et pas du tout objective, et tu m'as convaincue, je ne lirai pas ce livre :D (et mon banquier te dit merci, il est au bout du rouleau le pauvre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, si tu le veux vraiment (mais en es tu bien sûre ? :p) tu peux venir sur la page FB du blog, en mp, je te dirais !
      J'ai lu After à un moment où j'avais vraiment besoin de déconnecter du cerveau, du coup, c'est passé tout seul ! Mais c'est vrai qu'il n'y a pas grand-chose à sauver dedans ! (cela dit, maintenant, dès que les personnages ne sont pas de la même famille, ça me va !)

      Merci beaucoup ! Et mes amitiés à ton banquier :D

      Supprimer
    2. Aaah je vais y réfléchir un peu quand même, imagine si je le trouve sur un banc quelque part (ce qui est déjà peu probable, y a peu de bancs par chez moi) ! Mais je note, merci :)
      XD en fait, peut-être que ça serait la solution pour me faire aimer la romance, lire Forbidden pour voir ce qui peut se faire de "pire", j'apprécierai peut-être plus le reste après ^^

      Supprimer
    3. HAHAHAHA C'est vrai ! ça peut le faire, vu comme ça xD

      Supprimer
  13. BON ! Je comprends tout à fait ton point de vue et n'ayant pas lu le livre, je ne sais pas du tout comment cette relation est abordée... Mais malgré tout, je serai bien curieuse de découvrir ce roman, certes en le louant ou quoi pour être sûre de ne pas devoir le brûler si je l'ai acheté et que je ne l'aime ! Mais je suis curieuse et mon ouverture d'esprit ne demande qu'à voir jusqu'où il est "ouvert" :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ! J'ai eu exactement le même cheminement d'esprit que toi, voir si mon ouverture d'esprit savait faire le grand écart. Eh bien, non (zut) xD Je serais curieuse de voir ce que tu en penses !

      Supprimer
  14. Ahah, j'ai presque envie de te dire : t'étais prévenue dès le début et tu as tenté quand même. En fait, tu étais d'emblée disposée à ne pas aimer ce roman. Pourquoi lire quelque chose que tu sais pertinemment que tu ne vas pas aimer ? ^^ L'argument de la curiosité, je l'entends, mais quand tu connais le sujet d'avance et que déjà là ça te gêne... je ne vois pas l'intérêt de se "forcer". (ce n'est pas du tout un reproche hein ^^)
    Moi j'ai beaucoup aimé ce roman, et j'ai été très touchée par cette fin. Peut-être que, dès le départ, je me suis dit que j'allais faire abstraction de leur lien fraternel. Je suis fille unique, ça aide...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que je trouve difficile de faire abstraction de leur lien fraternel, puisque tout tourne autour de ça... Pour ce qui est de savoir que j'allais pertinemment détester, non, vraiment, je ne demandais qu'à être surprise, comme dans toutes mes lectures. Dans le passé, je me suis suffisamment de fois lancée dans un roman que je ne pensais pas aimer et qui se révèle finalement un coup de cœur ou presque (je pense à Colleen Hoover par exemple), pour risquer de passer à côté de quelque chose de surprenant. Je ne me force en rien, et heureusement ! Mais j'essaye de garder une certaine ouverture d'esprit justement, et d'aller vers des lectures qui ne sont pas normalement pas ma tasse de thé, parfois ça marche, parfois non, c'est la loterie des lectures. Sans ça, j'avoue que ma curiosité intellectuelle (qu'elle soit morbide ou pas, d'ailleurs), serait bien fort dépourvue. Si je passais ma vie à ne chercher qu'à lire que ce que j'aime déjà, ce sera bien triste, je trouve.

      Supprimer
  15. Ton avis me rassure pas mal car je commençais à me demander si toute la blogosphère n'avait pas en fait de vrais soucis psychologiques... Je t'avoue que j'ai trouvé très malsain que les blogueurs/blogueuses encensent ce roman à ce point. Et je trouve très malsain d'écrire un tel livre et de le faire lire à de jeunes personnes - ou ado. Certes il y a la liberté d'expression et tout ça, mais franchement je trouve très dangereux de mettre ce livre dans les mains de jeunes personnes en phase de construction et de faire croire qu'il y a quelque chose de "beau" dans cette histoire d'amour contrariée. Donc je ne l'ai pas lu, je l'ai en ebook sur ma liseuse mais j'hésite toujours à l'ouvrir car j'ai l'impression que rien que le fait de le lire ce serait un peu cautionner ce roman qui aurait effectivement été "interdit" il y a quelques années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je n'ai toujours pas compris l'engouement... Et oui, je suis totalement d'accord avec toi, cette histoire a quelque chose de malsain, et rien ne pourrait me faire changer d'avis. Ce n'est pas une belle histoire d'amour contrariée, c'est un drame familial presque monstrueux. L'écriture n'est même pas très belle.
      C'est vraiment pour faire du business, ce genre de livres, je trouve... Et je te comprends pour la non-caution, j'ai eu le même cheminement :/

      Supprimer
  16. Muhuhu, je suis sûre qu'au moins ça a été un cathartique d'écrire une telle chronique, on sentait que fallait que ça sorte ^^
    Je suis toujours en mi molle avec ce bouquin, j'ai quand même envie de le lire, mais en même temps meeeeh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MAIS GRAVE !!!! Et encore, j'ai essayé de rester soft pour ne pas m'attirer les foudres des partisans du "on dit pas c'est nul, on dit j'aime pas", sinon ça aurait été la fête du slip xD
      Moi j'dis, tu le lis et tu me dis ce que t'en penses :p *petit démon sur ton épaule*

      Supprimer
  17. Comme je suis soulagée de lire ces lignes. À force de lire des compliments, que dis-je des éloges de ce roman, je croyais être la seule au monde à m'être totalement désintéressée de son contenu. Pire, d'avoir été blasée, énervée, frustrée par tant de facilité. Alors merci. Je te rejoins en tout point ! Et quelle plume, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et MERCI à toi pour ce commentaire qui me fait sentir moins seule ! Franchement, je suis, encore et toujours, perplexe ^^

      Et un grand merci pour le compliment :D ♥

      Supprimer
  18. Eh bah quel avis ! Je t'avoue que ma curiosité n'a pas souhaité en savoir plus sur ce roman et que ton avis lui dit qu'elle a bien fait haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta curiosité est plus perspicace que la mienne xD

      Supprimer
  19. Avec tout ce qui a pu être dit autour de ce livre j'ai bien envie de me forger mon propre avis! Une amie doit le lire et me le prêter ensuite, j'espère qu'il me fera un peu plus d'effet qu'à toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je l'espère aussi !! N'hésite pas à revenir me donner ton ressenti :D

      Supprimer
  20. tu m'as fait beaucoup rire ^^
    pour ma part je ne cautionne pas du tout la relation entre les deux mais je trouve que le roman est tout de même intéressant et que l'auteure a réussi à faire quelque chose sur un sujet qui était franchement casse gueule ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ça aurait pu être carrément pire, mais vraiment, je n'y arrive pas... J'espérais probablement être plus surprise ou émue, je ne sais pas !

      Supprimer
  21. J'avoue que ça fait du bien de lire un avis différent. Ma curiosité ne surmonte vraiment pas ma répulsion dans cette situation et je ne veux pas le lire, mais je comprends que tu ais voulu te faire un avis!
    Au moins, ton avis donne un contrepoids intéressant (et amusant) aux multiples avis très positif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'après cette expérience, ma curiosité se tiendra un peu plus à carreau la prochaine fois xD ! Cela dit, je me suis bien amusée à écrire cet article donc ça va ! :D

      Supprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !

[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]